Congo-Brazzaville: Jean Blaise Bilombo Samba honoré par le cercle littéraire congolais

Le poète congolais, Jean-Blaise Bilombo Samba, a reçu le 30 août un hommage du cercle littéraire congolais sur le thème « Poésie, terre d'altérité ». La cérémonie a mis en lumière le parcours de l'auteur ainsi que son apport dans la poésie nationale et internationale.

Docteur en pharmacie de l'université Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal, Jean-Blaise Bilombo Samba est un fervent acteur culturel qui a développé assez tôt un penchant pour la littérature, notamment la poésie.

En effet, à la rencontre des poètes de la Pléiade, l'auteur plonge dans l'écriture avec un premier recueil de poèmes en 1969, alors qu'il était encore au lycée.

C'est d'ailleurs ce qui l'a motivé à rédiger des textes dans diverses revues : Cahiers Saint-Germain-des-Prés, la Semaine africaine, Ethiopiques, Peuples noirs, Peuples africains, Europe, etc.

Ainsi, par cet hommage, les hommes et femmes de lettres congolais ravivent plus ou moins le pouvoir de séduction des poèmes de Jean-Blaise Bilombo Samba qui, dans son parcours, n'a pas rédigé des centaines d'œuvres mais a particulièrement accroché par ses textes remplis de mélancolie et de plaisir, comme l'a souligné dans son allocution l'écrivain Florent Sogni Zaou.

A travers le thème « Poésie, terre d'altérité », les différents intervenants, Emeraude Nkouka et Rosin Loemba, ont mis en relief la particularité de l'écriture souveraine de l'auteur qui représente un véritable voyage lyrique.

Humaniste et se réclamant de la génération éthique qui a toujours refusé l'amnésie sociale, le parcours du poète demeure à son image et l'auteur compte exactement quatre ouvrages : « Témoignages » parus en 1976 ; « Hors la nuit » publié en 1993 ; « Elégies Libertaires » éditées 2003 et enfin « Brûleurs d'ombres » parus également en 2003.

Dans chacune de ses publications, l'adepte de Tchicaya U'Tamsi, tel qu'il en ressort fréquemment dans son style et ses mots, propose une poésie esthétique sur différents plans. Ayant le goût du beau, Jean Blaise Bilombo Samba accorde, par ailleurs, une place spéciale à la dédicace qu'il embellit par une architecture singulière.

« L'auteur restera l'un des coups de cœur de la poésie. Et nous croyons fermement qu'il mérite d'être honoré de la sorte. D'ailleurs, c'est une initiative à pérenniser pour tous les grands noms de la poésie congolaise », a déclaré l'un des déclameurs.

Pendant la cérémonie, quelques textes de l'auteur ont été déclamés. Prix littéraire « Mokanda » en 2016, Jean-Blaise Bilombo Samba est commandeur dans l'ordre du mérite congolais.

Notons que la cérémonie avait été initiée par l'association Culture Elongo, le Pen centre Congo-Brazzaville, la Librairie Les Manguiers, le Forum des gens de lettres et médiAfrique communication.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.