Congo-Kinshasa: António Guterres - « La MONUSCO a un rôle très important à jouer en RDC »

communiqué de presse

« La MONUSCO a un rôle très important à jouer en RDC », a affirmé le 1er septembre 2019 le Secrétaire général de l'ONU, au 2e jour de sa visite en République démocratique du Congo, s'exprimant sur l'avenir de la mission de maintien de la paix.

Depuis la commune rurale de Mangina, en territoire de Beni, au Nord-Kivu, où il visitait dimanche le Centre de traitement d'Ebola, António Guterres a dit compter sur le Conseil de sécurité pour le renouvellement du mandat et la revue stratégique de la MONUSCO, afin de permettre à cette Mission de l'ONU de servir encore davantage le peuple congolais.

« C'est une décision, naturellement du conseil de sécurité, mais c'est mon avis que la MONUSCO a un rôle très important à jouer en RDC », a-t-il affirmé.

Pour le chef de l'ONU, la fermeture de la MONUSCO se fera « naturellement », au moment opportun, comme ce fut le cas des missions de l'ONU au Libéria, en Cote d'Ivoire ou ailleurs, une fois que ces pays ont « résolus leurs problèmes ».

« Pour le moment, je pense qu'on doit faire une révision stratégique, qui est en cours, pour améliorer ce que la MONUSCO fait, pour la rendre plus utile au peuple congolais dans tous les domaines sécuritaires, mais aussi dans le domaine politique », a-t-il ajouté.

António Guterres dit compter sur le Conseil de sécurité pour le renouvellement du mandat de la MONUSCO et les ajustements nécessaires à son efficacité.

Malgré les critiques contre la MONUSCO, le Secrétaire général des Nations unies juge bénéfique l'existence de cette Mission de l'ONU en RDC.

« Il y a une chose qui est évidente, quand on parle avec les Congolais, même les Congolais qui sont critiques sur l'action de la MONUSCO, tout le monde voudrait que la MONUSCO puisse faire plus, surtout dans le domaine sécuritaire. Même ceux qui sont critiques, tous reconnaissent que sans la présence de la MONUSCO dans cette région, on serait dans une situation bien plus difficile », a-t-il assuré.

Après l'étape de Mangina, le Secrétaire général de la MONUSCO est retourné à Goma, d'où il a pris l'avion pour Kinshasa.

Dans la capitale congolaise, il prévoit de rencontrer le Chef de l'Etat congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, et plusieurs autres autorités ainsi que des membres de la Société civile.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.