Cote d'Ivoire: Santé communautaire - Un mécanisme de contrôle des prestations en cours d'élaboration

1 Septembre 2019

La prise en compte de la société civile, dans la mise en œuvre des programmes sanitaires au niveau communautaire, préoccupe le gouvernement et plusieurs partenaires internationaux.

C'est le cas de l'International Treatment Preparedness Coalition (Itpc) West Africa, (en français, Coalition internationale pour la préparation au traitement d'Afrique de l'Ouest).

En collaboration avec l'Onusida, elle a organisé récemment, un atelier de formation des responsables des organisations œuvrant dans la prise en charge sanitaire.

Au nombre de quinze, ces personnes avaient pour objectif de mettre sur pied un mécanisme en vue d'une meilleure prise en charge des patients.

Il s'agit concrètement, pour eux, de contribuer à la conceptualisation d'un mécanisme national de surveillance dans ce sens. Dans le but d'impliquer au mieux la société civile afin d'analyser les gaps constatés dans le plan d'accélération de la lutte contre les pandémies dont le Sida.

Pour Raoul Boka, Coordonnateur de l'Itpc Afrique de l'Ouest, cette approche devra aboutir au contrôle citoyen de l'action des intervenants du domaine de la santé par le bénéficiaire.

Pour ce faire, le communautaire sera mis au centre du système de santé par la synergie des actions des différentes structures du secteur, dont certaines étaient présentes au séminaire du jour.

« Nous recevons du financement des partenaires extérieurs donc nous avons le devoir de capitaliser sur les résultats pour qu'ils aient un lien avec ce financement », a-t-il précisé.

Avant d'indiquer qu'après avoir conçu le modèle à proprement dit, il faudra le faire valider par toutes les structures intervenant dans le système et la mettre en application. C'est pourquoi, des forces opérationnelles ont été mises sur pied pour mener la réflexion.

Au nom des organisations de la société civile, Touré Penda Diagola, directrice exécutive du Centre solidarité et action sociale s'est réjouie de cette rencontre permettant de centrer les forces de la société civile afin qu'elle parle d'une seule voix.

Ceci, en vue d'une utilisation optimale et à bon escient des revenus pour la prise en charge communautaire. « Nous posons des actes envers les populations sans véritablement tenir compte de leurs besoins et il faut que cela s'arrête », a-t-elle soutenu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.