Centrafrique: Des affrontements entre groupes armés à Birao font deux morts

Photo: CPJ
Forces armées de la RCA

En Centrafrique, de violents combats ont éclaté hier dans la ville de Birao dans l'extrême nord-est du pays.

Des affrontements qui interviennent une semaine après une grande réunion bilan à Bangui qui a réuni l'ensemble des acteurs signataires de l'accord de paix le 6 février dernier. Les combats qui ont duré une bonne partie de la journée opposent notamment le MLCJ au FPRC.

L'élément déclencheur est la mort du fils du sultan de la ville après des accrochages avec des éléments du FPRC en fin de semaine. Le fils du sultan était d'ethnie Kara, l'ethnie majoritaire au sein du groupe MLCJ. Les combats ne se sont engagés que ce matin au retour de la place mortuaire.

Des acteurs sur le terrain se disent inquiets par la possible coalition du MLCJ avec d'autres groupes armés de la zone ainsi que le renforcement des éléments constatés.

Des informations que nient le leader du MLCJ Gilbert Toumou Deya qui insiste sur l'implication des communautés locales dans les combats. Gilbert Toumou Deya qui est aussi ministre en charge des relations avec les groupes armés appelle les hommes du FPRC à se replier vers Ndele et d'y attendre le DDR.

Du côté du FPRC, le général Abdoulaye Hissen dément toute notion communautaire dans ces combats et assure que c'est une attaque organisée par le MLCJ contre le FPRC.

À Birao, différentes sources font état de plusieurs centaines de déplacés dont une partie a trouvé refuge à la Minusca. Les premiers bilans provisoires et non officiels font état de deux morts, et de quatorze blessés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Centrafrique

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.