Ile Maurice: Possible rachat - MT dément négocier avec Uganda Telecom

2 Septembre 2019

Non, les négociations entre la ministre des Finances pour l'investissement et la privatisation de l'Ouganda, Evelyn Anite, et Mauritius Telecom (MT) n'ont pas redémarré en vue de l'acquisition des actions d'Uganda Telecom Ltd (UTL). C'est ce que nous confirme une source proche du dossier.

«Cela fait plus d'un an que ce projet a été abandonné et la décision a été communiquée au board de MT. Il ne peut y avoir de rencontre sans son aval.»

La preuve, ajoute notre source, c'est qu'aucune mention n'a été faite d'un possible rachat lors de la dernière assemblée générale de MT. Par ailleurs, les fonds prévus pour racheter 69 % des actifs d'UTL ont été distribués aux actionnaires sous forme de dividendes. Sollicitée par l'express, la responsable de communication de MT avance que l'affaire a été envoyée aux conseils légaux de la société.

Les spéculations sur une rencontre de la ministre ougandaise avec MT sont devenues de plus en plus insistantes après des révélations de l'organe de presse ougandais Soft Power News. Il faisait état d'un voyage effectué par cette dernière à Maurice au début d'août. Elle aurait, selon les articles publiés, rencontré des dirigeants de MT par rapport à l'acquisition des actifs d'UTL. La ministre a été contrainte d'avouer ledit voyage après qu'un dénonciateur a envoyé une pétition aux autorités ougandaises qui ont, à leur tour, initié une enquête formelle. Cette pétition a également été adressée à la commission anti-corruption de l'Ouganda.

Le dénonciateur et la presse rapportent que le but principal de ce voyage secret était de «finaliser les négociations avec MT pour qui elle est accusée de faire du lobbying depuis plus de deux ans». UTL a été placée sous séquestre par le gouvernement ougandais depuis 2017 et MT était parmi les favoris avant de se rétracter en septembre 2018.

La ministre affirme, pour sa part, avoir fait un voyage à Maurice du 4 au 11 août dans le cadre d'un programme d'affaires. Officiellement, elle avait demandé un congé pour se rendre aux États-Unis. Après les premières fuites d'informations sur son voyage, elle avait formellement nié un quelconque voyage vers Maurice.

Le porte-parole des autorités ougandaises, Muniri Ali, a fait comprendre qu'une enquête poussée sur la ministre sera bientôt initiée pour connaître ses liens et intérêts avec MT.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.