Cote d'Ivoire: Le secteur minier enregistre sa première machine extractive de bauxite

Le secteur minier ivoirien enregistre sa première machine extractive de bauxite, acquise par la société Lagune exploitation Bongouanou (L E B). La présentation de cet important engin appelé « Surface miner » ou « la raboteuse Rock Haug de Tesmec », a été faite, le vendredi dernier, au quai Grimaldi du port autonome d'Abidjan.

Selon les promoteurs du projet, cette machine spécialement conçue pour l'excavation de roches dures, est en mesure de creuser et de broyer le matériau en un seul passage en remplaçant de nombreux types de machines sur la mine pour les opérations de fragmentation. A savoir le forage, le dynamitage, le marteau, le ripper et le concassage primaire.

Le président directeur général de LEB, Bictogo Moumini, a fait savoir que l'acquisition et la mise à disposition de cet engin marque le début de la première phase d'exploitation effective de notre projet minier consistant en la production et l'exploitation de bauxite brut.

Le PDG a également évoqué l'indemnisation des paysans dont les zones de cultures ont été impactées par les opérations.

Soutenant par ailleurs que la présente mine de bauxite est le 1er projet minier d'envergure en Côte d'Ivoire à être entièrement porté par des actionnaires nationaux et soutenu par des efforts financiers nationaux.

Au nom du ministre des Mines et de la géologie, Ibrahim Coulibaly, directeur général des Mines et de la géologie, a salué l'initiative de la société avant de demander aux dirigeants de poursuivre leurs efforts dans l'intérêt du développement de l'exploitation minière en Côte d'Ivoire.

Tout en promettant l'accompagnement du gouvernement à toutes les initiatives privées, il a également exhorté les autres acteurs du secteur à poursuivre leurs activités en se conformant à la législation en vigueur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.