Cote d'Ivoire: BTS session 2019 - Un taux national d'admissibilité de 58,7%

3 Septembre 2019

Fini les nuits cauchemardesques pour les candidats du Brevet de technicien supérieur (BTS) session 2019. Les résultats de ces évaluations certificatives ont été proclamés hier dans la soirée par le président du comité d'organisation du BTS, M. Ibrahim Lokpo. Selon lui, sur 56.458 candidats inscrits, 55.436 ont effectivement composé.

Soit un taux de 98,2%. «32.535 candidats ont été déclarés admissibles, soit un taux d'admissibilité de 58,7 % en 2019 contre 57 % pour la session 2018. Soit une progression de 1,7% » a expliqué M. Lokpo.

Sur ces 32.535 admissibles, 10.046 candidats des filières ont franchi la première étape avec succès, soit un de réussite de 60,7 %. Concernant la filière tertiaire, il y a eu 22.489 admissibles sur 38.887 candidats présents. Soit un taux de réussite de 57,8 %.

Pour ce qui est de la répartition des admis par genre, les filles viennent en tête avec 59,6 % contre 57, 8 % chez les garçons. Le président du comité d'organisation de ces examens a souligné que les mesures de sécurité mises en place par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ainsi que par tous les services en charge de l'organisation BTS 2019, ont permis le déroulement des épreuves sans incident majeur.

« Malgré l'interdiction formelle de l'usage des supports numériques, plusieurs candidats ont été pris en possession de ces appareils.

Cependant, nous voudrions relever que les dispositifs de contrôle et de vérification mis en place ont permis d'assurer une fiabilité totale des différentes étapes du processus de l'examen, et donc de garantir la crédibilité des présents résultats» a-t-il déclaré. Précisant que les candidats peuvent consulter leurs résultats sur la plateforme www.examensbts.net.

Aussi a-t-il signifié qu'ils disposent de trois jours, à compter du lundi 02 septembre, pour introduire leurs réclamations. Pour ce faire, ils devront éditer leur relevé de notes en ligne uniquement sur le site www.examensbts.net et déposer leur réclamation sur le même site.

A en croire M. Ibrahim Lokpo, son département doit le bon déroulement du BTS à la détermination du ministre Mabri Toikeusse qui a tout mis en œuvre pour garantir la qualité des formations et des diplômes délivrés en Côte d'Ivoire. « Nous devons également la réussite de cet examen à l'engagement et au sens de la responsabilité de tous les acteurs et partenaires de notre système d'enseignement supérieur.

Cette session a vu le renforcement de l'usage du numérique qui a été introduit depuis la session 2016 en vue de rendre cet examen plus crédible.

Il s'agit notamment de l'inscription en ligne des candidats avec l'impression des convocations en ligne, de l'enrôlement et du contrôle biométrique, de l'anonymat électronique par l'usage des codesbarres, de la délibération assistée par ordinateurs » a-t-il fait remarquer.

En tout cas, cette année, un accent particulier a été mis sur des mesures de lutte contre la fraude aux examens. Avec en prime, selon lui, l'appui de la police scientifique qui a mené des investigations pour traquer les fraudeurs et leurs réseaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.