Congo-Kinshasa: Lutte contre Ebola - Paralysie des activités de contrôle sanitaire

Le point de contrôle Kyaghala à Butembo, au Nord-Kivu, n'a pas pu fonctionner, le 31 août, à la suite d'une attaque organisée par un groupe de jeunes revenant d'un enterrement.

Le groupe avait refusé de se soumettre aux activités de la riposte, en proférant des injures et des menaces contre les prestataires, détruisant quelques matériels du point de contrôle. L'un des jeunes a été arrêté. En vue de réduire la propagation de la dixième épidémie dans les provinces affectées du Nord-Kivu et de l'Ituri, des points de contrôle ont été installés dans les différents points d'entrée. Des équipes de riposte prélèvent la température des voyageurs et, le cas échéant, acheminent tout cas suspect dans un centre de traitement Ebola pour la prise en charge. Depuis le début de cette épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés à ces points est de 90 614 391 .

A ce jour, un total de quatre-vingt-dix-huit points d'entrée et de points de contrôle sanitaire ont été́ mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, afin de protéger les grandes villes du pays et éviter la propagation de l'épidémie dans les pays voisins.

Pour rappel, depuis le début de l'épidémie, le cumul des cas est de 3031, dont 2 926 confirmés et 105 probables. Le nombre de décès est de 2 031, tandis que 902 personnes ont été déclarées guéries. Des cas suspectes en cours d'investigation sont de 365. S'agissant de nouveaux cas, huit personnes ont été confirmées positives à virus Ebola dont cinq au Nord-Kivu et trois en Ituri. Sept nouveaux décès de cas confirmés ont été notifiés dont trois au Nord-Kivu, un en Ituri et quatre communautaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Ebola

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.