Afrique: Jeux africains Maroc 2019 - Le Congo se classe à la 31e place

Avec quatre médailles dont une d'argent et trois de bronze, la moisson des Diables rouges à Rabat a été huit fois inférieure à celle enregistrée à Brazzaville, il y a quatre ans.

En l'espace de quatre années, les Diables rouges sont tombés de haut. Le Congo a occupé la 31e place lors des douzièmes jeux africains qui se sont achevés le 31 août. Une prestation en deçà des attentes qui traduit l'inconstance du sport congolais rongé par l'impréparation. Lors des onzièmes jeux africains organisés à Brazzaville, en effet, les athlètes avaient glané trente- deux médailles pour se loger à la sixième place au classement général. Malheureusement au Maroc, ils ont fait pire, divisant même la moisson de Brazzaville par huit.

Le Congo quitte la compétition sans avoir glané la moindre médaille d'or alors qu'à Brazzaville, l'hymne national, "La Congolaise", avait retenti huit fois. Il n'a obtenu qu'une seule médaille d'argent par l'entremise de l'équipe féminine de karaté au kumité. Une moisson trois fois moins que celle de Brazzaville. Si à domicile, les Diables rouges avaient glané vingt médailles de bronze, au Maroc, ils n'ont obtenu que trois. La dernière médaille congolaise a été remportée par Noelle Therencia Mbouma Mandzo en libre dames 57 kg. Les deux autres ont été gagnées par l'équipe masculine de tennis de table et la karatéka Fatoumata Diabaté Pembé dans la catégorie des moins de 60 kg.

Durant toute la compétition, les disciplines sur lesquelles le Congo misait pour obtenir des médailles sont passées à côté de leur objectif. Aucune médaille n'a été obtenue en athlétisme malgré la présence de Franck Elemba et de Jennifer Batu. Natacha Ngoye qui avait impressionné lors des jeux de la Francophonie d'Abidjan a elle aussi échoué en finale. Au karaté, les dames ont volé la vedette aux messieurs sortis bredouilles. L'apprentissage a été douleureux pour les gymnastes congolais obligés de se débrouiller en gymnastique artistique alors qu'ils ont gagné beaucoup de galon en aérobic. Le taekwondo tout comme la natation n'ont respectivement proposé que peu d'arguments devant leurs concurrents.

Avec une trentaine d'athlètes sur sept disciplines, il était impossible de voir les Congolais égaler ou améliorer la performance de Brazzaville. En d'autres termes, le Congo n'a récolté que ce qu'il a semé. La page des jeux de Maroc étant désormais tournée, il faut désormais penser à ceux de 2023 tout en ayant à l'esprit qu'un athlète se forme pendant quatre ans. Ce n'est que de cette manière que le Congo relèvera les défis surtout dans les sports individuels.

Notons qu'au classement général des médailles, l'Egypte a survolé la compétition avec 273 (102 or, 98 argent et 73 bronze) suivi du Nigeria avec 127 médailles (46 or 33 argent et 48 bronze). L'Afrique du Sud complète le podium avec 87 médailles (36 or, 26 argent et 25 bronze). L'Algérie avec ses 125 ( 33 or, 32 argent et 60 bronze) et le Maroc avec 109 médailles (31 or, 32 argent et 46 bronze) sont respectivement classés quatrième et cinquième. Le Congo est classé 31e sur quarante-deux nations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.