Togo: Des boissons pils gâtées déversées sur le marché togolais

3 Septembre 2019

Ceci est une alerte aux consommateurs de la bière au Togo. Depuis près d'un mois déjà, une grande quantité de boissons Pils de mauvaise qualité est déversée sur le marché.

L'information nous est parvenue des consommateurs qui, après avoir ouvert la bouteille ont constaté une anomalie dans la mousse au bout de la bouteille.

Lorsqu'ils ont gouté, le gout n'était pas celui de la bière Pils qu'ils consomment habituellement. Il y a pour certaines bouteilles une solution diluée et sur d'autres, une odeur anormale.

Plusieurs bouteilles essayées ont présenté les mêmes irrégularités. Cela ne suffisait pas pour conclure.

Nous avons commencé à faire le tour des dépôts de vente agréé par la Brasserie Togolaise. C'est là que l'information est confirmée. Les plaintes des détaillants ont été prises en compte par les dépôts qui ont demandé de retourner les centaines de casiers de boissons.

La brasserie a été alertée et a commencé à retirer les bouteilles sur le marché après qu'une importante quantité ait été déversée et consommée.

A l'heure où nous écrivons, une grande quantité de cette boissons Pils gâté est encore sur le marché, dans les bars, les dépôts et autres. Aucune communication n'a été faite sur cette affaire qui relève de la sécurité alimentaire au Togo. Un danger public.

Où se situe la responsabilité de ce manquement ? Nul ne le saurait, mais les indiscrétions font état de la connaissance par la brasserie de la production de cette boisson gâtée.

Mais, pensant que les consommateurs ne découvriraient pas, elle a décidé de ravitailler les dépôts. Nous avons quitté Lomé pour l'intérieur du pays pour en être rassuré.

Aképé, Noépé, Assahoun, Tsévié, Agbélouvé, Kpalimé, Aného, Tabligbo, pour ne citer que ces localités où nous avons enquêtées, le constat est réel : Les Pils gâtées sont distribuées.

Pour ceux qui ne s'en sont pas rendu compte, ça coule. Pour ceux qui ont découvert l'anomalie, les désagréments ont commencé.

D'après des experts en alimentation boisson, et surtout de la bière, deux causes peuvent expliquer ce phénomène : si c'est un ancien stock, il s'agit d'un raté sur la date d'expiration qui est arrivé plus tôt que prévu.

Si c'est un nouveau stock, il s'agit bien entendu d'une erreur dans la fabrication. Erreur qui peut découler soit d'une mauvaise fermentation ou d'une mauvaise manipulation des doses d'ingrédients qui rentrent dans la fabrication.

Dans tous les cas, c'est un danger public lié au risque de l'intoxication alimentaire à la boisson.

Mesure de prudence, éviter ces temps-ci chez les consommateurs de continuer à prendre la bière Pils, qui est d'ailleurs, d'après les statistiques la bière la plus consommées au Togo. Et chez les dépôts de retrouver les stocks non vendus à la brasserie et de prendre des dispositions juridiques.

Les autres mesures concernent les institutions et autorités chargées de protéger les consommateurs et la population sur la santé et les risques d'intoxication. Affaire à suivre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.