Gabon: Santé d'Ali Bongo - Un nouveau silence aggrave le doute...

3 Septembre 2019

Bloomberg, une agence de communication américaine a annoncé lundi, l'hospitalisation du président gabonais en Angleterre. Mais le palais présidentiel a réfuté cette information après avoir gardé le mutisme sur ce déplacement. .

Au Gabon, le communiqué diffusé par le palais présidentiel, lundi 2 septembre en début de soirée pourrait aggraver la rupture de confiance entre les gouvernants et la population. Ledit communiqué dément un article du site d'information en ligne Bloomberg, qui a fait le tour des réseaux sociaux. Cet article écrit en anglais affirme que : "le président gabonais, Ali Bongo, reçoit des soins médicaux à Londres après une détérioration de son état de santé au cours d'une visite dans la ville, selon des personnes proches de la question".

La nouvelle a été rapidement démentie et condamnée hier par un communiqué de la présidence à Libreville. Par ailleurs, la présidence, qui n'avait pourtant pas annoncé avant l'article de Bloomeberg que le Chef de l'Etat était en déplacement à Londres (Angleterre), a finalement avoué dans le même communiqué, que ce dernier se reposait dans cette ville.

Depuis une semaine sur la toile, la rumeur de ce déplacement devenait virale. Pourquoi avoir gardé le silence sur ce voyage ? Un silence de plus qui aggrave malheureusement, au sein de la population, le doute généralisé sur la santé d'Ali Bongo. Sur internet, des meneurs d'opinion comme l'internaute gabonais "Pierre Ntoum" évoquent déjà sur facebook les scénarios de 1967 et de 2009.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.