Mali: L'explosion d'un engin improvisé fait 14 morts

Au moins quatorze passagers ont été tués lorsque leur car a percuté une mine artisanale au Mali. Treize personnes, dont le conducteur, ont été blessées.

Le véhicule assurait la liaison entre Sévaré et Gao. Malgré l'attentat, la route reste ouverte. Le gouverneur de Mopti, le général Abdoulaye Cissé, plaide pour qu'elle soit bitumée, des travaux de réfection qui, à ses yeux, amélioreraient la sécurité des civils et des militaires, principales victimes des engins explosifs improvisés des présumés jihadistes.

Il faudra que l'on fasse cette route entre Sévaré et Gao, il y va de la sécurité des uns et des autres, pour que l'on puisse préserver les vies. Une route en bitume empêchera l'ennemi d'enfouir ces engins. Ce qu'il s'est passé là et ce qui s'est passé le 27 août, c'est au même endroit ! Que l'on fasse cette route, point.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.