Cote d'Ivoire: Promotion de la culture africaine - "Sèkè Culture" dévoile ses ambitions

3 Septembre 2019

Valoriser la culture africaine à travers le monde. Telle est la noble mission que s'est assignée l'association "Sèkè' culture", basée en France dans la commune de Drancy, département de la Seine-Saint-Denis, en banlieue parisienne.

« Sèkè culture est une partie de l'histoire des mandés dans les années 1230, sous l'épopée de Soundjata Keïa. "Sèkè" signifie l'aigle en malinké. C'est avec fierté que nous présentons les valeurs culturelles africaines en France.

Afin que le monde sache ce qu'était l'Afrique de cette époque, ce qu'elle a bâti et ce qu'elle est aujourd'hui », confie l'Ivoirien Cheick Kouyaté, le directeur artistique de l'association qui regroupe plusieurs artistes originaires d'Afrique du Sud, de l'Inde, du Burkina, du Mali et de la Côte d'Ivoire dont le danseur Papson Sylla.

Elle est présidée par Piauliène Sabine, qui est accompagnée de la secrétaire Isabelle Atime, du trésorier Thomas Chaumontet et du directeur artistique Cheick Kouyaté.

Dans le cadre des échanges culturels entre la France et les pays africains, elle permet, chaque année, aux artistes de tous les domaines (contes, masques, danses traditionnelles, musique du N'goni, de Djembé, de balafon, des chasseurs, des forgerons, des sculpteurs... ) de s'exporter à des festivals en France.

« Chaque année, au Musée du Président Jacques Chirac, nous organisons une exposition de plus de 5 000 objets d'art dans la pure tradition avec des conteurs, des danseurs.

Et, nous participons au festival de l'explorateur Réné Caillé organisé par sa ville natale, à Mauzé-Sur-le-Mignon (Deux Sèvres) », révèle Cheick Kouyaté.

Après avoir donné l'opportunité à l'artiste franco-burkinabé Fatôgôman Keita et son groupe de se produire au festival l'Ortu d'Arte en Corse, les 23, 24 août, l'équipe de "Sèkè culture" était présente en juillet à une exposition culinaire au pied de la Tour Eiffel avec le Mali comme pays invité d'honneur.

En présence de la maire de Paris, Anne Hildalgo, de l'ambassadeur du Mali, Toumani Djime Diallo, et son conseiller culturel El Hadj Solomane Diarra et le haut conseil des maliens de France.

Les artistes maliens ont offert un très beau spectacle. C'est cette visibilité culturelle que "Séké Culture" a décidé d'offrir à la Côte d'Ivoire afin que les artistes puissent se "vendre" en France.

« La Côte d'Ivoire a une immense culture à exporter. Ses danses, son djembé, son Coupé-décalé, son zouglou, son reggae, sa musique mandingue et traditionnelle doivent être valorisés en Europe.

Ensemble, on peut réussir à véritablement exporter la culture ivoirienne en Europe et dans le monde », a lancé Cheick Kouyaté.

Dans les mois à venir, Thomas Chaumontet, le trésorier de l'association, sera à Abidjan pour présenter la structure et dévoiler ses ambitions aux autorités de la culture ivoirienne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.