Djibouti: Inquiétudes après l'arrestation de six enseignants

À Djibouti, la Ligue djiboutienne des droits des droits humains (LDDH) lance l'alerte. Voilà plus de deux mois que six enseignants sont derrière les barreaux.

Accusés d'avoir fait fuiter des sujets du bac, les prévenus démentent et dénoncent un procès politique. En grève de la faim depuis le 26 août pour dénoncer leur arrestation, le président de la LDDH s'inquiète de leur situation et demande leur libération immédiate et sans condition alors que ces six prévenus doivent être entendus devant la Cour suprême dimanche prochain.

Ce sont des gens qui n'ont rien fait. Leurs sujets n'ont pas été fuités, leur dossier est totalement vide.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.