Sénégal: Projet de barrage hydrométrique et de linge d'interconnexion de l'OMVG - L'electrification de plusieurs villages annoncée

4 Septembre 2019

L'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg) a annoncé un vaste programme d'électrification dans le cadre de son projet énergétique. S'exprimant lors d'une rencontre avec les populations du village de Ségou dans le cadre de la visite de presse des chantiers de ce projet, les responsables de l'Omvg ont indiqué que tous les villages situés le long du passage de la ligne interconnexion régionale sur un rayon de 100 kms, seront électrifiés.

Après les régions de Kaolack et Kaffrine, le Comité national de suivi des travaux du projet énergie de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg) a poursuivi hier, mardi 3 septembre la visite de presse des chantiers de ce projet dans la région aurifère de Kédougou.

Sur la place, la délégation, en compagnie des autorités administratives de la région s'est rendue respectivement au niveau du village de Ségou et sur le site devant accueillir le poste de transformateur et dispatching de Kedougou situé à une vingtaine de minutes de voiture sur la droite de la route de Kaled-Salemata.

Première étape de ce périple dans cette région bénie par la nature du fait de son paysage aux caractéristiques géographiques fantastiques du fait d'importantes formations montagneuses rocheuses qui entourent plusieurs de ses villages, Ségou, où on dénombre environ 19 impactés de ce projet. Sur place, les échanges avec la population locale ont très vite été monopolisés par la question de la voie qui relie ce village à Kédougou.

Prenant la parole devant l'adjoint au gouverneur, chargé des affaires administratives, Jean Paul Faye et Moustapha Diaw préfet de Kédougou, les représentants de la population après avoir remercié les responsables de l'Omvg pour la diligence dans le trainement des indemnisations ont soulevé certaines doléances.

Il s'agit entre autres, de l'électrification de leur localité mais aussi du bitumage des 29 kms qui relient leur localité à la route de Kaled-Salemata.

De son coté, le maire de Dindéfelo, Kinkala Diallo a expliqué que le ministre des transports a annoncé lors d'une récente visite de la réfection de cette voie qui constitue selon lui un véritable frein pour le développement touristique de sa commune en dépit de ses nombreuses potentialités, a insisté sur le volet électrification.

Une demande qui semble ne pas tombé dans l'oreille d'un sourd puisque, Mme Dior Mbacké Kâ de l'Omvg a annoncé un projet d'électrification de tous les villages situés le long du passage de cette ligne interconnexion sur un rayon de 100 kms. Situé à 29 kms au Sud de la commune de Kédougou dans la commune de Dindéfélo, Ségou est séparé de la Guinée par une imposante montagne.

A l'image des douze autres villages de cette commune de Dindéfelo, Ségou qui abrite le dernier poste frontalier avant la Guinée, dispose d'une importante potentialité touristique du fait des chaines de plateau qui l'entourent et offrant une vue panoramique.

Cependant, ce village semble ne pas profiter de cette bénédiction de la nature du fait des conditions d'accès très difficiles.

En effet, la piste de Dindéfelo, l'unique voie qui le relie à Kédougou a atteint un niveau de dégradation telle que très peu de véhicules s'y aventurent en cette période d' hivernage en raison du niveau des eaux stagnantes qui, par endroit, couvrent une grande partie des gros nids de poulets qui la longent. Seuls quelques véhicules constitués pour la plupart des 4X4 osent s'aventurer aujourd'hui dans cette piste.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.