Algérie: 50 étudiants admis à la nouvelle spécialité nationale "technologie de l'automobile"

Oran — Une cinquantaine d'étudiants de différentes régions du pays ont été admis à suivre un parcours licence dans la nouvelle spécialité nationale "technologie de l'automobile", lancée cette année à l'Université des sciences et de la technologie d'Oran (USTO-MB), a-t-on appris mardi du chargé de communication de cet établissement.

"Il s'agit d'un nouveau parcours débouchant sur une licence professionnelle, validée à la fin de l'année passée par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique au profit des nouveaux bacheliers", a indiqué à l'APS Mâamar Boudia.

Cette spécialité sera ainsi dispensée à une cinquantaine de bacheliers qui formeront la première promotion à l'USTO-MB, en partenariat avec plusieurs entreprises du secteur industriel, a expliqué le même responsable.

Deux autres spécialités sont en cours de préparation au niveau de cet établissement universitaire, à savoir, "la gestion des chaines de production" et "la maintenance", a encore indiqué M. Boudia.

Il a souligné que ces nouveaux parcours ont été préparés en collaboration avec des partenaires économiques dans l'industrie automobile, de façon à répondre à un besoin réel en matière d'emploi.

Dans un autre sillage, la même source a indiqué que l'USTO offre pour cette nouvelle rentrée 3.655 places pédagogiques pour les nouveaux bacheliers dans six domaines de formation, couvrant 26 filières, dont trois à recrutement national (génie maritime, métallurgie et hydraulique), avec 37 spécialités en licence et 69 spécialités en master habilités.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.