Ile Maurice: Une compagnie sud-africaine réclame plus de Rs 24 millions au Mauritius Fire and Rescue Service

4 Septembre 2019

Rs 24 893 031.93. C'est la somme que la compagnie sud-africaine, Marcé Fire Fighting Technology Ltd réclame au Mauritius Fire and Rescue Service (MFRS) pour le non-paiement de cinq transporteurs d'eau. Une mise en demeure a été servie aux pompiers de Maurice le 28 août dernier par le biais de l'avoué de la compagnie étrangère, Me Pazhany Rangasamy.

Dans le document, Marcé Fire Fighting Technology Ltd explique que le 12 septembre 2018, la MFRS avait émis un appel d'offres pour la fourniture, le contrôle et la mise en service de véhicules pour combattre les incendies. Cependant, un point de cet appel d'offres avait retenu l'attention de la direction de la compagnie sud-africaine. Il s'agissait du paiement de la TVA. Comme la compagnie est une entité juridique étrangère, elle ne peut pas payer la TVA. Une lettre en ce sens avait été envoyée au MFRS.

La lettre est restée sans réponse, mais le contrat a quand même été signé entre les deux parties le 29 mars de cette année. Un responsable du MFRS avait fait le déplacement en Afrique du sud pour l'inspection des véhicules commandés. Une petite anomalie avait été constatée par le représentant, mais ce dernier n'avait émis aucune objection. «Your representatives agreed with such certificate and did not make any adverse report on vehicles» précise Marcé Fire Fighting Technology Ltd dans la mise en demeure. Les camions ont été expédiés le 10 août, et là, toujours aucune objection n'avait été émise.

Mais après avoir pris possession des véhicules, le MFRS a finalement répondu, affirmant que les camions présentent une anomalie. «Le représentant mauricien avait effectué un 'test drive' sur l'un des véhicules et avait confirmé la stabilité des camions» dit la compagnie étrangère dans le document.

Face à la situation, Marcé Fire Fighting Technology Ltd a demandé au MFRS de payer la somme de 10 503 389.25 ZAR (Rs 24 893 031.93) en plus de la TVA. «Dans le cas échéant, je me vois dans l'obligation d'intenter un procès pour violation de contrat» dit le représentant de la compagnie étrangère.

Sollicité pour une réaction, le représentant du MFRS dit ne pas pouvoir commenter car l'affaire est en Cour.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.