Angola: MAG investit plus de 30 millions de dollars en déminage

Luena — 35.827. 000 de dollars est le montant alloué en 2018 par les donateurs internationaux pour financer les projets de déminage en Angola jusqu'en mars 2020, par le biais du Groupe Consultant des Mines (MAG).

Le montant a été annoncé ce mardi, à Luena, par la directrice nationale de MAG en Angola, Jeanette Dykstra, à l'occasion du 25e anniversaire de cette organisation non gouvernementale.

Elle a expliqué que de ce montant, les États-Unis d'Amérique ont mis à disposition (20.535.000), l'Union européenne (7.045.000), les Pays-Bas (5.141.000), le Japon (2.027.000) et l'Allemagne (1.079 000) dollars américains.

Selon elle, l'argent est destiné pour les projets de déminage, la consultation et à l'éducation sur le danger que représentent les mines dans les provinces de Moxico, de Lunda Sul et de Lunda Norte.

La responsable a indiqué que depuis le début d'opération du MAG en Angola en 1994, 10 millions de mètres carrés de champs de mines ont été nettoyés, précisant que tous les engins explosifs collectés dans les camps avaient été détruits.

Le MAG, qui existe depuis 30 ans dans le monde, est représenté dans 26 pays avec un budget annuel de 125 millions de dollars, employant 5.000 personnes, dont 135 en Angola (Moxico, Lunda Sul et Lunda Norte).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.