Afrique: Le PDG de la compagnie aérienne Aigle Azur Frantz Yvelin démissionne après l'annonce du dépôt de bilan

Du plomb dans les ailes d'Aigle Azur. Les caisses sont quasiment vides. Ce qui semble précipiter les choses au sein de cette compagnie créée voilà 70 années.

Contrairement aux effets d'annonce, lundi 9 septembre prochain, si, aucune offre de reprise totale ne s'annonçait pas, la compagnie Aigle Azur serait en cessation de paiement et devra purement et simplement fermer pavillon avec à la clé 1.150 salariés au carreau.

La justice avait laissé six avions à la direction pour tenter de maintenir les avions en vol, puisque selon les déclarations des premiers responsables de la compagnie, les billets émis non utilisés (« BENU ») dans le jargon du transport aérien représentent environ 12 millions d'euros principalement en Algérie. Or, il s'avère que depuis l'annonce, en août dernier, des difficultés de la compagnie, les choses vont de mal en pis. L'argent de la vente de billets non utilisé (environ 12 millions d'euros), qui était pris en compte dans la trésorerie de 25 millions disponibles ne rentre pas facilement d'Algérie.

C'est au regard de cette réalité, que les spécialistes et observateurs avertis penchent plus vers le scénario d'une liquidation d'Aigle Azur, dès la semaine prochaine.

Grand reporter de Confidentiel Afrique à Paris

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.