Burkina Faso: Le Marathon Paalga du Grand Ouaga est né

Le marathon "Ouaga-Laye" reprend du service sous la nouvelle appellation "Marathon Paalga du grand Ouaga" grâce à la volonté de deux institutions que sont L'Observateur Paalga et la mairie de Ouagadougou.

Un partenariat a alors été signé entre les deux entités le 4 septembre 2019 à Ouagadougou et a consacré l'installation officielle du comité d'organisation, fort de 42 membres. Il est présidé par Ousséni Ilboudo.

C'est une nouvelle page qui s'ouvre pour la commune de Ouagadougou et le quotidien L'Observateur Paalga.

Les deux institutions ont signé un partenariat en vue de relancer l'évènement sportif qui était jadis appelé marathon Ouaga-Laye. Désormais baptisé "Marathon Paalga du grand Ouaga", il se tiendra le 7 décembre prochain.

Pour la petite histoire, l'on se souvient que le marathon Ouaga-Laye a été lancé en 2008, à l'occasion du 35e anniversaire de L'Obs.

Depuis cette date, le rendez-vous des marathoniens était acté. Ethiopiens, Nigériens, Ghanéens, Ivoiriens, Togolais, Béninois et Burkinabè venaient rivaliser en toute sportivité. Et après 5 éditions successives, la course a connu un coup d'arrêt en 2013.

C'est dans l'optique de remettre en selle cette activité sportive qui a tant été réclamée, que L'Obs. a décidé de s'associer avec la commune de Ouagadougou pour le coorganiser et l'inscrire d'vantage dans la renommée internationale.

Et lors de l'officialisation de ce renouveau, le directeur de publication de L'Observateur Paalga, Edouard Ouédraogo, a rappelé que la création du Ouaga-Laye répondait à une volonté de doter le Burkina d'une autre vitrine à l'image du SIAO, du FESPACO et de la SNC.

«Au fur et à mesure que les éditions du marathon se succédaient, nous nous sommes rendus compte que l'idée prenait dans la mesure où au Gabon, à Abidjan, des courses similaires étaient organisées également. Après la rupture compte tenu de la réfection de la route de Ouahigouya, nous avons jugé important de faire chemin avec un partenaire institutionnel », a-t-il confié.

Le maire de la commune de Ouagadougou, Pierre Armand Béouindé, s'est réjoui de la renaissance de cet évènement sportif qu'il a qualifié de grande opportunité qui va permettre le rayonnement de la ville de Ouagadougou. Il en veut pour preuve, le changement de nom de cette course de 42,195 km.

«La nouvelle dénomination que prend le marathon porte en elle-même une grande vision. La capitale elle-même a pris des proportions qui lui permettent d'organiser un marathon intra-muros », a-t-il dit, ajoutant que Ouaga est entouré par 7 communes rurales qui l'influencent et sur lesquelles elle rayonne.

Ce rapport d'interdépendance selon le bourgmestre de la cité ouagalaise s'est traduit par une vision du grand Ouaga. Il s'agit alors selon lui, à travers cette relance de donner un signal fort du vivre-ensemble, du dialogue avec les communes avoisinantes.

Le comité d'organisation installé et composé des agents des deux structures, il appartient à ses membres de travailler en parfaite intelligence pour redonner à cette course, tant prisée, son lustre d'antan.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.