AHF appel le chef des Nations Unies à accélérer la fin de la crise d'Ebola

Alors qu'un autre cas d'Ebola fait son apparition en Ouganda, il est clair que la menace de propagation du virus mortel dans les pays voisins et au-delà n'est qu'une question de temps. AIDS Healthcare Foundation (AHF) appel le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres à prendre les mesures nécessaires pour mettre un terme à la crise dévastatrice qui a duré une année entière.
31 Août 2019
Content from our Premium Partner
AIDS Healthcare Foundation (Los Angeles, CA)

Alors qu'un autre cas d'Ebola fait son apparition en Ouganda, il est clair que la menace de propagation du virus mortel dans les pays voisins et au-delà n'est qu'une question de temps. AIDS Healthcare Foundation (AHF) appel le Secrétaire général de l'ONU,  António   Guterres , qui arrivera demain à l'épicentre de l'épidémie en République démocratique du Congo (RDC), à prendre les mesures nécessaires pour mettre un terme à la crise dévastatrice qui a duré une année entière.

Le pire des scénarios en cas d'épidémies de maladies infectieuses, en RDC est la propagation du virus Ebola dans des villes peuplées ( Goma ) et dans les pays voisins. Face au grave problème de quantités insuffisantes de vaccins, l'Organisation mondiale de la Santé doit, le plus rapidement possible approuver le vaccin Merck qui est très efficace (plus de 97%).
Notamment, l'accès au vaccin devrait être considérablement étendue pour garantir l'accès à tous ceux qui en ont besoin.

L'insécurité en général, est une grande source de préoccupation. À la suite d'attaques résultant de vols et détérioration des équipements médicaux, dizaines d'agents de santé de première ligne déployés pour faire face aux épidémies ont été blesses, ou tués ainsi que les installations endommagées. Les forces de sécurité des Nations Unies présentes dans le pays doivent être préparés à renforcer et à appliquer le mandat existant du Conseil de sécurité,  MONCUSO , consistant à garantir la sécurité de ceux qui risquent leur vie à fournir vaccins et traitements aux citoyens de la RDC et aux patients atteints d'Ebola.

L'Union africaine doit également accroître sa contribution en renforçant son rôle dans la lutte contre le virus Ebola. Nous demandons plus de transparence et informations sur les mesures prises et de la situation réelle sur le terrain. Il n'y a pas de temps ou de lieu pour des manœuvres en coulisse alors que tant de vies sont en jeu, à la fois en RDC et dans les pays et régions voisins.

"Nous espérons que M.  Guterres , voyant les dégâts causée par le virus Ebola, en personne, suscitera enfin un sentiment d'urgence chez toutes les organisations responsables afin de stimuler les efforts dans tous les aspects de la lute," a déclaré le président  d'AHF , Michael  Weinstein . "Malheureusement, ce n'est qu'une question de temps avant que le virus ne se propage au-delà de la RDC et des pays voisins. Ebola est une menace mondiale. Nous ne pouvons pas attendre qu'il soit à la porte des autres pays avant que des mesures accrues ne soient prises."

Pour plus d'informations, veuillez contacter  Ged   Kenslea  à gedk@aidshealth.org  ou au (323) 791-5526

À propos d'AIDS Healthcare Foundation

AIDS Healthcare Foundation (AHF), la plus grande organisation mondiale de lutte contre le sida, fournit actuellement des soins et / ou des services médicaux à plus de 1,2 million de personnes dans 43 pays, aux États-Unis, en Afrique, en Amérique latine / Caraïbes, dans la région Asie / Pacifique et en Europe de l'Est. Pour en savoir plus à propos d'AHF, visitez notre site Web: www.aidshealth.org , retrouvez-nous sur Facebook: www.facebook.com/aidshealth  et suivez-nous sur Twitter: @aidshealthcare et Instagram: @aidshealthcare.

US MEDIA CONTACTS:
Ged Kenslea, Senior Director, Communications, AHF
+1 323 308 1833 work +1.323.791.5526 mobile
gedk@aidshealth.org

Denys Nazarov, Director of Global Policy &
Communications, AHF
+1 323 219 1091
dn@aidshealth.org

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.