Congo-Brazzaville: Chorégraphie - Chrysogone Diangouaya anime une formation de danse

Sur l'initiative de l'Association des jeunes créateurs, antenne de Pointe-Noire, une formation de danse couplée à la percussion et au chant a lieu du 2 au 6 septembre, à l'espace culturel Le Continental.

La formation regroupe une dizaine de jeunes hommes et filles passionnés par la danse. Son animateur, Chrysogone Diangouaya dit chef Chry, danseur et chorégraphe installé en France, va partager pendant une semaine son savoir et son expérience au cours de cet atelier qui bénéfice du soutien des compagnies Viluka, Ku Konde et du festival de théâtre Kimoko.

Pour les jeunes danseurs de Pointe-Noire, cet atelier est une occasion de se perfectionner en danse contemporaine avec l'expérience que Chrysogone Diangouaya a acquise auprès des icônes telles Richard Demarcy, Germaine Acogny, Carlos Orta, Avi Kaiser, Louise Burn, Elsa Wolliastion, etc.

Quinquagénaire aujourd'hui, Chrysogone Diangouaya est le précurseur de la danse contemporaine au Congo qu'il développe avec différentes actions innovantes. Le créateur du Centre d'expression corporelle, d'art dramatique, de contes, de percussions et chants africains dans les années 1990, à Brazzaville, avant d'opter pour la danse contemporaine, s'est illustré par le passé aussi en danses smurf et break dance.

Grâce à ses recherches, il a créé sa propre technique d'expression contemporaine fondée sur les danses traditionnelles africaines et les mouvements naturels du corps. Il a donné naissance à la première compagnie de danse contemporaine congolaise, le ballet-théâtre Monana, avant de créer, en 1994, l'Association des jeunes créateurs de Brazzaville avec pour but de les propulser et les faire connaître au grand public.

Actuellement, Chrysogone Diangouaya dirige un centre de danse à Paris et est l'initiateur du festival de chorégraphie et de danse Mabina-danse.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.