Niger: Après des pluies diluviennes, le pays sous les eaux

D'importantes quantités de pluies sont tombées sur le Niger et ont provoqué des inondations. Dans les différentes régions du pays, les dégâts sont importants. Au moins 42 personnes sont mortes suite à l'effondrement de leur maison et il y a plus de 70 000 sinistrés.

C'est une crue exceptionnelle qui menace les rives du fleuve Niger. En quelques jours, la cote d'alerte des eaux est passée à 638 cm, du jamais vu à Niamey depuis cinquante ans.

Cet habitant ne se doutait de rien : « C'est pendant la nuit que les eaux nous ont surpris. Nous avons vite évacué nos bagages pour aller sur les hauteurs. Beaucoup de maisons se sont effondrées », nous raconte t-il.

Les quartiers de Saga, Kirkisoye et Saguia sont les plus menacés par les eaux. Amadou scrute les eaux qui ont englouti sa rizière : « L'eau là, elle est venue pour inonder tout le riz qui est ici. J'ai plus de 3 000 parcelles. L'eau, elle est partie avec tout ça. On a tout fait, ça refusait de s'arrêter. »

Dans un point de presse, le ministre de l'Action humanitaire et de la Gestion des catastrophes, Sem Louan Magaci, a confirmé que la production du riz était hypothéquée. « Il y a eu un impact de ces eaux-là sur les périmètres irrigués.

Les aménagements de Saguia, l'aménagement hydroagricole de Kirkisoye, ceux-là sont complètement inondés. La production du riz ici est pratiquement hypothéquée. »

Le lâchage des eaux du barrage de Sélingué au Mali risque d'aggraver la situation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Niger

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.