Angola: Les Sud-africains veulent importer le pétrole angolais

Luanda — Les autorités sud-africaines ont exprimé mercredi leur intérêt pour l'exploration pétrolière et gazière en Angola, à Perth, en Australie.

L'intention a été exprimée par le ministre sud-africain des Ressources minérales et de l'Énergie, Gwede Mathashe, au secrétaire d'État angolais à la Géologie et aux Mines, Jânio Corrêa Victor, en marge de la Conférence "Africa Down Under", qui a débuté le 4 septembre à Perth, Australie, forum réunissant des entités minières africaines et australiennes. Le ministre sud-africain des Ressources minérales et de l'Énergie a déclaré que son pays enverrait une mission en Angola afin de rencontrer le ministre angolais des Ressources minérales et Pétrole, Diamantino Azevedo, pour d'aborder la question, afin que l'Angola puisse fournir du pétrole et du gaz. à l'Afrique du Sud.

L'ouverture de la conférence "Africa Down Under", mercredi, a été marquée par un discours de Bill Repard, membre de l'organisation, qui a souligné l'importance de l'intervention de l'Australie dans le développement du secteur minier en Afrique. À l'occasion, le Premier ministre australien, Mark McGowan, a appelé tous les participants à assister aux événements marquant la semaine africaine à Perth.

L'Angola espère susciter l'intérêt des sociétés australiennes, notamment les deux géants miniers, BHP BILLITON et RIO TINTO, ainsi que de nombreuses petites sociétés minières, a déclaré le secrétaire d'État angolais à la Géologie et aux Mines.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.