Cote d'Ivoire: Raymonde Goudou Coffie - "Nous partons pour élire le prochain président"

Accueillie après sa reconduction dans le nouveau gouvernement du 4 septembre 2019, par ses collaborateurs venus nombreux dans la salle de Conférences du Ministère de la Modernisation de l'Administration et du Service Public, la ministre Raymonde Goudou Coffie a fixé le cap à ceux-ci, après le premier conseil des ministres.

Cette rencontre spontanée animée par Pierre Douhou, Directeur de Cabinet Adjoint et qui a rassemblé le Chef de Cabinet Emmanuel Zahoui Lebié, des Directeurs et le personnel, visait à dire des félicitations à Madame la Ministre et lui exprimer de nouveau l'attachement de ses collaborateurs.

Prenant la parole Madame la ministre, relativement à la présidentielle de 2020, a formé ses vœux en ces termes : « Je souhaite à la Côte d'Ivoire des élections inclusives, transparentes et apaisées ».

Elle a donné les caractéristiques techniques de la nouvelle équipe gouvernementale, symbole du changement dans la continuité, que dirige le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly : « Nous sommes un gouvernement de mission, je dirai même de combat. Nous partons pour élire le prochain Président de la Côte d'Ivoire.

Et la relative proximité de ma ville Toumodi avec Abidjan, mon lieu de résidence et de travail combinée avec les exigences de résultats de ma mission politique me commandent de redoubler d'efforts pour maîtriser le terrain politique.

Toutefois la République devra continuer de fonctionner à travers ses différentes institutions dont les ministères, voilà pourquoi, je vous engage tous à être des collaborateurs davantage travailleurs et consciencieux. »

La ministre a annoncé un réaménagement technique de ses services pour plus d'efficacité dans l'action. Avec des hommes et femmes dotés une grande compétence professionnelle et managériale, pour suppléer ses nombreux moments d'absence à venir.

Le Directeur de Cabinet, aura un rôle important à jouer et devra avoir une haute main sur la marche du ministère en cette année électorale.

Raymonde Goudou Coffie a partagé avec ses collaborateurs la recommandation du Président de la République qui oblige les ministres et les Secrétaires d'État à communiquer au gouvernement les curricula vitae de leurs directeurs de cabinets qu'ils soient anciens ou en instance de nomination pour les nouveaux cabinets ministériels.

C'est dire combien sera grande la partition que lesdits directeurs auront à jouer pour la continuité de l'État en cette période dont la fin débouche sur la tenue du scrutin présidentiel.

La ministre de la Modernisation de l'Administration et de l'Innovation du Service public dont le retentissement des actions au niveau de son Département ministériel a trouvé un meilleur écho auprès de l'Exécutif ivoirien et des partenaires internationaux, veut avec son équipe maintenir le cap à l'échéance de septembre 2020 pour que les projets non encore exécutés connaissent un meilleur aboutissement.

Et qu'elle ait à revendiquer un bilan satisfaisant au grand bonheur des Ivoiriens consommateurs des services de l'Administration publique.

C'est d'ailleurs la raison de son maintien dans le même Département ministériel, alors qu'elle elle se disait en transition dès qu'elle a posé les pieds au ministère de la Modernisation de l'Administration et de l'innovation du Service public. Où avec peu de moyens, il fallait faire des miracles.

Elle a pu tenir le pari grâce à des collaborateurs « extrêmement compétents et très engagés à ses côtés qui avec peu de moyens ont réussi de bonnes choses au bout d'un an avec des projets qui ont abouti ».

Elle a de nouveau félicité ses collaborateurs pour leur attachement qui s'est encore exprimé par leur présence massive à cette rencontre de célébration de son mérite et souhaité que se poursuive leur collaboration et qu'elle soit toujours franche et sincère.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.