Sénégal: Les ministères du Tourisme et de la Culture misent sur le tourisme culturel pour promouvoir la destination Sénégal

Dakar — Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, et son homologue en charge de la Culture et la Communication, Abdoulaye Diop, ont signé jeudi une convention visant à mutualiser leurs moyens afin de promouvoir la destination Sénégal à travers le tourisme culturel.

Selon Alioune Sarr, cette convention va porter sur "quatre directions fortes" sur lesquelles les services des deux ministères vont commencer à travailler dans les meilleurs délais.

Il s'agit de "la valorisation de l'offre du patrimoine matériel et immatériel et des activités créatives, la promotion de la destination Sénégal à travers un agenda culturel très précis de janvier à décembre, la mise en synergie des documents et des archives sur les sites touristiques", a-t-il dit.

S'y ajoutent "l'inscription dans les six pôles touristiques d'une offre ancrée dans l'histoire et la culture de notre pays et la définition de circuits touristiques et culturels de sites et monuments de notre pays".

Pour ce faire, les deux parties ont "prévu déjà le 19 du mois de septembre, d'être à Gorée pour également visiter mais surtout prendre des décisions pratiques", selon Alioune Sarr.

Le patrimoine culturel "est un énorme potentiel pour le développement du tourisme", a pour sa part noté son homologue Abdoulaye Diop.

A en croire le ministre de la Culture et de la Communication, même si "la mise en produits touristiques des biens du patrimoine culturel est du ressort des professionnels du tourisme (... ), le ministère de la Culture et de la Communication a l'obligation d'identifier, de préserver et de promouvoir les biens culturels majeurs".

Dans la convention, a-t-il dit, "la culture va ainsi offrir une gamme variée de produits d'appel du tourisme culturel qui vont alimenter les revues, les publications touristiques et le portail de la destination Sénégal".

Sur ce point, il a annoncé qu'un "plan d'action à court et moyen terme devra être élaboré par les services techniques respectifs pour une mise en œuvre rapide et opérationnelle de cette convention".

Selon Abdoulaye Diop, "le Sénégal, héritier d'une longue tradition en gestion et valorisation de son patrimoine culturel, compte aujourd'hui près de 386 sites et monuments historiques classés sur la liste nationale que sont les lieux de mémoire et de culte historiques, les sites archéologiques, l'architecture traditionnelle ou coloniale etc."

Sans compter "les 7 sites inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO : l'île de Gorée, Saint-Louis, les Cercles mégalithiques de Sine Ngayène et de Wanar, le Delta du Saloum, les Paysages culturels du Pays Bassari, les Parcs nationaux de Niokolo-Koba et de Djoudj".

"Nous avons également les richesses exceptionnelles du patrimoine culturel immatériel à travers les pratiques, les rites, les savoirs et savoirs-faire, la musique, la vêture, la parure qui forgent l'identité culturelle. Le Kankourang et le Xooy ont été inscrits sur la liste représentative du patrimoine immatériel de l'UNESCO", a-t-il ajouté.

Selon lui, "tous ces éléments montrent combien la culture peut contribuer à la diversification de l'offre touristique".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.