Seychelles: Un Sri-Lankais expulsé des Seychelles pour pêche illégale

Un ressortissant sri-lankais qui a plaidé coupable d'avoir pêché illégalement dans les eaux des Seychelles sera rapatrié dans son pays en tant qu'immigré illégal dans le cadre de la peine prononcée par la Cour suprême.

Selon les procès-verbaux judiciaires de mercredi, Kostawatta Thamel aurait été surpris en train de pêcher dans les eaux des Seychelles le 28 février à bord d'un bateau battant pavillon du Sri Lanka, 'Nuwan Putha 14, IMULAN 0831 KLT sans permis ni autorisation en violation de la Loi de 2014 sur la pêche.

Outre le rapatriement au Sri Lanka, Thamel a été condamné à une amende de 2 000 SCR (146 USD). Son navire de pêche impliqué dans l'affaire, y compris les engins et l'équipement de pêche, a également été confisqué.

Le juge Ronny Govinden, qui présidait, a ordonné que l'amende de 2 000 SCR (146 USD) soit prélevée de la vente et de la mise à disposition du navire de pêche, des engins et du matériel de pêche.

Lorsqu'il a prononcé sa sentence le 30 août, M. Govinden a déclaré: «Je tiens compte du plaidoyer en faveur de la personne déclarée coupable dans cette affaire, après quoi, j'ai conclu qu'il existait de fortes circonstances atténuantes en sa faveur. De plus, j'estime que, afin de ne pas discriminer, je dois me conformer à la pratique bien établie de la détermination de la peine dans des affaires similaires aux faits tels que celui dont la Cour est saisie ».

Dans l'atténuation présentée, le condamné a plaidé coupable à la première occasion après avoir reçu le rapport d'évaluation relatif à la valeur de son navire. Il a fait une déclaration sous caution à la police, faisant allusion au fait qu'il se trouvait accidentellement dans les eaux des Seychelles, mais lorsqu'il s'est arrêté, il a pêché, mais son intention était de se rendre dans les eaux internationales.

Dans cette affaire, le condamné présentait également des circonstances personnelles particulières, en ce sens il est âgé de 54 ans et a trois personnes à sa charge dans son pays, le Sri Lanka - son épouse et ses deux enfants. Il souffre également d'une maladie qui ressemble à une pneumonie.

L'avocat du ressortissant sri-lankais, Nichol Gabriel, a déclaré qu'il allait faire appel de la condamnation et de la peine prononcées devant la Cour.

Il y a eu plusieurs incidents impliquant des navires battant pavillon sri-lankais pêchant dans les eaux des Seychelles depuis le mois de mai de l'année dernière. La Cour suprême a condamné le capitaine d'un navire de pêche sri lankais à 14 600 dollars (200 000 SCR) pour pêche illégale au mois de mars.

Les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, possèdent une vaste zone économique exclusive de 1,4 million de kilomètres carrés, ce qui représente un défi en matière de surveillance de la pêche illégale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.