Afrique: CCF - African Music Forum invite les Kinois du 19 au 21 septembre 2019

Pendant trois jours, soit du 19 au 21 septembre 2019, la ville de Kinshasa, précisément la Halle de la Gombe, va vibrer au rythme de la deuxième édition d'African Music Forum (AMF). Ce forum panafricain sur la Musique s'inscrit dans la ligne droite de promouvoir la musique africaine de tout genre.

Des conférences, ateliers d'échanges et de formation, concerts, speed-meetings, expositions et plusieurs autres activités seront organisées au cours de cet événement musical. Des grands noms de la musique dont Youssoupha sont attendus, pour ce faire.

Les organisateurs dudit forum vont mettre en exergue les principaux protagonistes de la musique africaine notamment, les artistes musiciens, les managers, les producteurs, les éditeurs, les distributeurs, les promoteurs, les journalistes, etc. Pour cette édition, le comité d'organisation du forum, à travers les différents panelistes, vont cogiter autour du thème : «L'industrie musicale africaine à l'heure du digital».

Objectifs et Missions

Cette édition d'African Music Forum vise essentiellement à réunir les principaux acteurs de la musique autour des problématiques et enjeux communs ; renforcer l'industrie de la musique congolaise et africaine par l'accompagnement et la professionnalisation des acteurs du secteur ; développer et renforcer un réseau de professionnels de musique sur le marché local et international ; faciliter l'accès des professionnels aux marchés sur le continent et dans le reste du monde ainsi que contribuer aux activités conjointes de lobbying et de plaidoyer pour la connaissance et le soutien national, régional et africain au secteur de la musique. Aussi, est-il spécialement question de mettre les projecteurs sur la RDC qui, selon les organisateurs, est le berceau des musiques d'Afrique subsaharienne.

Economiquement, les enjeux porteront sur l'industrialisation de ce secteur, pour qu'enfin, chaque artiste vive de ses œuvres, sur le plan social. Et, en plus d'être un événement rassembleur, cette activité prône la communication, la paix, l'amour et le vivre ensemble. In fine, l'AMF compte mettre à la face du monde le patrimoine non seulement culturel mais, aussi touristique de la ville de Kinshasa, en tant que ville organisatrice ainsi que d'autres villes qui abriteront au fur et à mesure les autres éditions de cette fête de la musique.

Motivations

Il est indéniable que le secteur musical africain qui, depuis plusieurs décennies, a su inspirer de nombreux courants et tendances dans le monde, a tout de même perdu de sa notoriété notamment, en Afrique et ce, suite à un manque d'organisation et de surcroît l'absence d'une réelle industrie structurée. Puisque d'après plusieurs analystes, le secteur est en train de remonter tout doucement, avec les influences des musiques dites urbaines, que ce soit en France ou aux Etats-Unis ou encore en Amérique Latine qui, d'ailleurs, puisent leur origine dans la musique africaine, il est question que le continent suive le pas afin de remonter, de rayonner et rentabiliser sa musique et ses acteurs, au niveau international. Ceci, surtout que des majors internationaux de la musique dont Sony ou Universal investissent aussi dans le continent.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.