Congo-Kinshasa: Henry Thomas Lokondo - «Le premier ministre doit avoir le courage de faire appliquer ce qu'il a dit»

En marge de la séance plénière du mardi 3 septembre 2019 à la Chambre-basse du Parlement, laquelle plénière était consacrée à l'audition du discours-programme du gouvernement Ilunga Ilunkamba, le Député national Henry Thomas Lokondo avait saisi l'occasion pour féliciter le Chef du gouvernement pour avoir présenté un programme ambitieux.

Cependant, l'élu de Mbandaka a invité le Premier ministre et toute son équipe à veiller sur la mise en application de tous les points capitaux inclus dans ledit programme, et surtout d'ordonner des sanctions sévères à l'endroit des membres du gouvernement qui échapperont à la règle " le peuple d'abord". Car, selon cet élu de Mbandaka, le pays n'a jamais connu des sanctions exemplaires, depuis l'ère Mobutu. D'où, invite-il le Président de la République à mettre toutes les batteries en marche afin de lutter contre la corruption et toutes sortes de mauvaises pratiques au sein du gouvernement.

L'audition du discours-programme de cette séance plénière a réussi à rencontrer l'assentiment de certains élus du peuple présents dans la salle du congrès du Palais du Peuple. Le Premier ministre, des vice-premiers ministres, des ministres d'Etat, des ministres délégués, et des vice-ministres, y compris le souverain primaire dans son hétérogénéité, ont suivi intelligemment les interventions des Députés nationaux qui ont apporté différents points de vue sur le programme du gouvernement présenté par Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Figurant parmi les intervenants, Henry Thomas Lokondo n'a pas pris le chemin de travers. «Jusque-là, ce que nous venons tous d'entendre, en ce lieu, reste un bon discours», a-t-il lâché.

Parler est une chose, passer à l'acte, en est une autre. L'élu de Mbandaka dit par onséquent, de rester dans l'expectative du changement radical. «Depuis la période de Mobutu, les dirigeants de ce pays n'ont jamais connu des sanctions exemplaires, nous remarquons plusieurs d'entre eux causer des désastres ça et là, en place et lieu de les entendre voire incarcérer, nous leurs revoyons, aller dans des ministères en ministères et impunément», avait-il déploré. Fustigeant cette politique d'indolence, celle qui a conduit la res publica à l'hécatombe, Lokondo veut que le Chef du gouvernement se lève au dessus de la mêlée et adopte pour fil conducteur, des mesures qui s'imposent. «Le Premier ministre doit prendre le courage de faire appliquer ce qu'il a dit tantôt», a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.