Madagascar: Hausse des prix des PPN - Le gouvernement demande des comptes aux grossistes

La hausse des prix des produits de première nécessité fait le lot quotidien des Malgaches.

Un fait qui semble être normal tant c'est habituel pour les consommateurs qui doivent se soumettre au bon vouloir des détaillants et grossistes. Les cris d'alerte des Malgaches semblent avoir été entendus par les tenants du pouvoir. D'ailleurs, c'est ce que laisse transparaître le compte rendu du conseil des ministres du 4 septembre dernier. "Mila tsirihina araka izany ireo mpanafatra entana ka arahi-maso ny tahirin'entana ary angataham-panazavana izy ireo ny antony fiakaram-bidy nefa mbola tsy miditra fotoan'ny maintso ahitra isika" ou traduit librement par "des contrôles inopinés devraient absolument être menés auprès des grossistes pour l'évaluation de leurs stocks.

Les grossistes devraient expliquer la hausse des prix hors de la période de soudure" peut-on lire dans le compte rendu dudit conseil. Avant de faire savoir "la nécessité de se plier à la règle de la concurrence pour l'intérêt des consommateurs". Le ton est donc donné, l'histoire est à suivre de près.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.