Comores/Madagascar: Mondial 2022 - Les Comores veulent s'inspirer de Madagascar

Trois ans après leur dernier match de qualification à une Coupe du monde face au Ghana, les Comores s'apprêtent à faire face au Togo ce vendredi à l'occasion des éliminatoires du Mondial 2022.

Dans un entretien avec nos confrères de football365, le milieu de terrain des Comores, Ancoub Mze Ali (Lens B), se confie avant la double confrontation entre les Cœlacanthes et les Eperviers du Togo.

« On n'y va pas en tant qu'outsider, si on veut progresser il faut taper ce genre d'équipe ! Jusqu'à présent, nos meilleurs résultats sont à domicile. Mais il faut que l'on cherche un résultat à l'extérieur si l'on veut passer un cap et progresser ! », a confié le joueur du RC Lens.

Les Cœlacanthes aimeraient s'inspirer des Barea de Madagascar qui ont réalisé un excellent parcours lors de la CAN 2019. « Oui. C'est splendide ce qu'ils ont réussi à faire, cela nous donne beaucoup d'espoir. Surtout quand tu te dis qu'on les a rencontré et fais match nul en 2017 et deux ans plus tard Madagascar s'est retrouvé en 1/4 de finale pendant la CAN. Ça donne beaucoup d'espoir, puisque cette fois-ci on ne sera pas dans la poule du pays organisateur pour finir parmi les deux premiers », a ajouté Ancoub Mze.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.