Burkina Faso: Acrobaties sur les voies à Ouagadougou

6 Septembre 2019

Le directeur général de la police municipale de Ouagadougou, Sylvestre N'DO, a animé un point de presse, le mardi 3 septembre 2019, pour sensibiliser la population aux dangers de la pratique des « acrobaties » sur la voie publique.

La police municipale de Ouagadougou est engagée dans la lutte contre les acrobaties avec les motos que certains jeunes font sur les voies publiques. A cet effet, elle mène des interventions sur le terrain. La dernière en date a eu lieu, le samedi 31 août et dimanche 1er septembre 2019 et a permis de saisir 66 engins à deux roues.

L'information a été donnée, le mardi 3 septembre dernier, par le directeur général de la police municipale de Ouagadougou, Sylvestre N'DO, au cours d'une conférence de presse. Il a également saisi l'occasion pour sensibiliser la population aux dangers de ces pratiques dont les adeptes mettent leur vie en péril ainsi que celle d'autrui.

Car a expliqué le DG, des adolescents se retrouvent dans certains espaces publics comme la ZAD et dans les environs du monument aux Héros nationaux (dans le quartier Ouaga 2000) pour « jouer ». Or, a-t-il soutenu, la voie publique n'est pas un lieu indiqué pour mener une activité sportive motorisée.

« Le maire en tant que garant de la sécurité publique à l'intérieur de l'espace communal a instruit notre structure pour prendre ce phénomène à bras-le-corps », a souligné le DG.

Aussi, il a fait savoir que sa structure mène des opérations, notamment les weekends et les jours fériés pour assurer la sécurité des populations et des usagers de la route.

« Malheureusement, il arrive que lors des interventions ces jeunes résistent en utilisant des lance-pierres contre la police », a-t-il déploré. Pour lui, avant d'acheter une moto pour son enfant, les parents doivent penser à sa sécurité.

« Vous ne devez pas offrir un engin à cinq ou six vitesses à un gamin de 16 ans », a insisté l'inspecteur de police. Il a par ailleurs invité les parents à plus de vigilance et à inscrire leurs enfants pour les cours sur le Code de la route.

Quelles sont les sanctions prévues pour les acrobates ? A cette interrogation, Sylvestre N'DO a répondu qu'ils seront punis conformément aux textes en vigueur.

Par quelle procédure peuvent-ils récupérer leurs engins ? Le patron de la DGPM a informé qu'il faut passer par une procédure administrative en présence des parents.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.