Sénégal: Valorisation du patrimoine culturel - Les ministres de la culture et du tourisme mutualisent leurs forces

6 Septembre 2019

Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop et son collègue du Tourisme, Alioune Sarr, ont procédé hier, jeudi 5 septembre à la signature d'une Convention de partenariat visant à améliorer les différentes performances des activités de leurs secteurs.

Le patrimoine culturel constitue un noyau essentiel pour la vulgarisation du secteur touristique. C'est la conviction du ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.

Il s'exprimait hier, jeudi 5 septembre en marge de la signature de la Convention de partenariat avec son collègue du Tourisme, Alioune Sarr. L'objectif de ce partenariat est de mettre en synergie leurs différentes activités pour un meilleur développement du tourisme culturel.

Pour Abdoulaye Diop, cette convention va permettre à la culture «d'offrir une gamme variée de produits d'appels au tourisme culturel qui vont alimenter les revues, les publications touristiques et le portail de la destination Sénégal».

Et c'est parce que selon lui, le Sénégal compte aujourd'hui «386 sites et monuments historiques classés sur la liste nationale».

Non sans oublier les 7 sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco qui sont l'Ile de Gorée, Saint-Louis, les Cercles Mégalithiques de Sine Ngayène et de Wanar, le Delta du Saloum, les Paysages culturels du Pays Bassari, les Parcs nationaux de Niokolo Koba et de Djoudj.

«Nous avons également les richesses exceptionnelles du patrimoine culturel immatériel à travers les pratiques, les rites, les savoirs et savoir-faire, la musique, la vêture, la parure qui forgent l'identité culturelle.

Le Kankourang et le Xooy ont été inscrits sur la liste représentative du patrimoine immatériel de l'UNESCO», a ajouté le ministre de la Culture et de la Communication.

Pour sa part, le ministre du Tourisme Alioune Sarr a appelé les directions de son département à une valorisation de l'offre du patrimoine matériel et immatériel.

A l'en croire, «cela présente une gamme de produits touristiques de haut niveau sur lequel ils n'ont pas encore développé des stratégies de promotion et d'offre vers les marchés émetteurs». Allant plus loin, Alioune Sarr suggère la «digitalisation des figures historiques».

«Nous devons travailler, dans le cadre ce partenariat sur la digitalisation de notre offre culturelle et prendre l'histoire de nos grands hommes et femmes, El Hadji Omar Foutiyou Tall, Alioune Sitoé Diatta, Cheikh Ahmadou Bamba etc., digitaliser les parcours exceptionnels qu'ils ont eus à réaliser pour le mettre à la disposition des Sénégalais, des Africains et du monde entier», a soutenu le ministre du Tourisme.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.