Cameroun: Partenariat public-privé - Les projets prioritaires

Une vingtaine de chantiers retenus dans le cadre du programme mené par le Cameroun avec l'appui de la Banque mondiale.

Hier au siège du Conseil d'appui à la réalisation des contrats de partenariat (Carpa) à Yaoundé, l'on a franchi une nouvelle étape dans l'élaboration et la mise en œuvre du programme de partenariat public-privé (Ppp) du Cameroun avec l'appui de la Banque mondiale. Il était question de restituer les travaux d'identification et d'études des projets potentiellement réalisables en partenariat public-privé.

C'est en fait l'une des trois composantes contenues dans le plan stratégique de développement des Ppp qui contient, entre autres le renforcement du cadre légal et réglementaire et le renforcement des capacités du secteur public à gérer les projets de Ppp de manière efficace. Le cabinet Canadian Pacific Consulting Services retenu pour mener ces activités a donc rendu sa copie.

Après avoir reçu de différentes administrations 29 projets susceptibles de bénéficier de ce mode de financement, elle en a sélectionné 22 dans les domaines du transport, de l'agriculture, élevage et ressources halieutiques, de l'urbanisme et assainissement et de l'industrie.

On peut spécifiquement citer les projets de construction et exploitation de deux lignes d'autobus à voie réservée à Douala, la construction d'une voie de circulation située à 10 km du centre-ville de Douala/contournement de Douala avec un 3e pont sur le Wouri, le complexe de l'aviation sur la plateforme aéroportuaire de Yaoundé-Nsimalen, le centre de traitement des déchets industriels de Douala, la phase 2 de l'autoroute Lolabe-Kribi-Edéa, le centre national de production de la semence animale à Ngaoundéré, etc.

Parmi les critères qui ont prévalu à la sélection des projets: le degré de priorité du secteur privé, le niveau de maturité et de préparation du projet, la facilité de mise en œuvre, l'impact économique et social, l'attrait par les investisseurs privés, etc.

Après cette phase, « le rapport sera remis au gouvernement et c'est lui qui va sur la base de ses priorités pourra dire si il avance avec les recommandations telles qu'elles sont faites par le consultant ou alors s'il y a d'autres éléments qui peuvent être pris en compte dans sa décision finale », a expliqué Dieudonné Bondoma, président du Carpa.

Passé cette étape, le gouvernement devra communiquer à la Banque mondiale trois projets parmi la vingtaine sur laquelle les consultants ont planché et ceux-ci seront accompagnés par l'institution de Bretton Woods pour leur préparation en vue de leur mise sur le marché des Ppp.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.