Afrique de l'Ouest: Commerce et Industrie - Le Président de la CCI-BIN.CI appelle les industriels européens à accroître les investissements en Côte d'Ivoire et au Nigeria.

6 Septembre 2019

Le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bilatérale Ivoiro-Nigériane en Côte d'Ivoire (CCI-BIN.CI), Gbadamosi Folarin Olalekan, était récemment, en mission à Bruxelles, en Belgique, où il a signé, le 28 Août 2019, un protocole d'accord de Coopération, avec la Chambre de Commerce d'Industrie et d'Agriculture Belgique-Luxembourg, Afrique, Caraïbes et Pacifique (CBL-ACP).

A l'occasion, il a appelé les industriels européens à s'intéresser davantage à l'Afrique de façon générale, et plus particulièrement de la Côte d'Ivoire et du Nigéria.

« La Côte d'Ivoire et le Nigéria sont un grand chantier d'Investissement avec des débouchées sûrs, en commerce et en industrie, pour faire accroître le chiffre d'affaire de nos opérateurs économiques. L'Afrique, regorgeant de ressources naturelles inquantifiables, a besoin de l'Europe. L'Afrique a besoin de l'Europe pour mettre le cap sur l'industrialisation. L'Europe a aussi besoin de l'Afrique pour un rééquilibrage de sa croissance économique.

L'Afrique doit être un programme en matière d'investissement. Elle est aujourd'hui la solution pour la communauté économique internationale des affaires », a-t-il lancé.

Avant d'ajouter : « la Chambre de Commerce d'Industrie et d'Agriculture Belgique-Luxembourg, Afrique, Caraïbes et Pacifique est une porte, ouverte et prête à vous accueillir, à vous accompagner, à vous faire toucher les grandes instances politico-économiques décisionnelles du Nigéria et de la Côte d'Ivoire, afin que cette convention de partenariat soit couronnée de succès. Cette convention doit nous être profitable ».

Avant la mise en œuvre effective de ce protocole d'accord, il est prévu une mission commune, au mois de mars 2020, au Nigeria, en Côte-d'Ivoire et en Belgique par les deux chambres. L'objectif, selon le président de la CCI-BIN.CI, est d'agrandir le réseau d'opérateurs économiques, touchés par ce protocole d'accord. Il vise aussi, à sensibiliser les grandes puissances économiques sur les nombreuses opportunités d'affaires encore inexploitées en Afrique et plus particulièrement en Côte-d'Ivoire et au Nigeria.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.