Togo: Transferts d'argent - ça coince

7 Septembre 2019

De nombreux Togolais utilisent les services de transfert d'argent pour envoyer des fonds au pays.

Pour éviter les fraudes et le blanchiment, les sociétés spécialisés ont créé des départements de compliance chargés de vérifier la conformité des envois, l'authenticité des expéditeurs et des bénéficiaires.

Jusque là, pas de problème.

Mais ces contrôles tatillons en amont tournent parfois au cauchemar pour tous ceux qui souhaitent envoyer de l'argent.

Basé sur des critères qu'il est difficile de comprendre, Western Union ou ses concurrents ont tendance à refuser l'expédition de fonds - y compris très modestes - provenant de comptes bancaires légitimes et envoyés via les applications. Un processus pourtant totalement transparent offrant toutes les garanties de traçabilité.

Cette situation commence à poser un sérieux problème à la Diaspora d'autant que les alternatives sont limitées. La plupart des bénéficiaires ne disposent pas de comptes bancaires et les frais de virements vers les pays d'Afrique de l'Ouest sont prohibitifs.

Plusieurs centaines de millions de dollars ont été envoyés au Togo par la Diaspora en 2018; principalement par transfert express.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.