Cote d'Ivoire: Conseil des ministres / Gouvernement Amadou Gon Coulibaly 3 - Ce que le président Ouattara attend de ses ministres

7 Septembre 2019

Une rentrée des classes sous fond d'instruction. Après plus d'un mois de vacances, le gouvernement du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a repris du service.

Laquelle rentrée avait pour particularité, un réaménagement de l'équipe gouvernementale. En effet, il y a 48 heures (mercredi dernier), le président de la République, sur proposition du chef du gouvernement, a procédé à la nomination de nouveaux membres du gouvernement. Pour cette reprise de l'exercice hebdomadaire gouvernemental, un point unique était à l'ordre du jour : « Prise de contact des nouveaux membres gouvernement », selon le porteparole du gouvernement.

A en croire le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré, ce conseil des ministres a été l'occasion pour le chef de l'Etat, après les propos liminaires du Premier ministre, de féliciter les nouveaux ministres, et de saluer ceux qui ont été reconduits pour leur compétence et leur engagement pour la cause de l'Etat.

Mais surtout, le président Alassane Ouattara, a confié le porte-parole du gouvernement, a indiqué que la mission principale de ce commando est « d'accélérer les initiatives portées par le Premier ministre, notamment la mise en route du Programme Social du Gouvernement (PS-Gouv) lancé en 2019 afin d'adresser les points de solidarité et de développement au niveau national».

Avant de rappeler que le PS-Gouv est un projet phare du président de la République sur la période 2019- 2020 composé de 5 axes stratégiques, à savoir la santé pour tous ; l'éducation pour tous ; la réduction de la pauvreté par l'accès aux services essentiels ; l'autonomisation de la femme et des jeunes ; et le bien-être des populations en milieu rural.

« Ce gouvernement de mission et de combat aura essentiellement pour mission d'accélérer les différentes mesures qui seront prises dans le cadre de ce dispositif avec pour objectif d'apporter la solidarité de la Nation à chaque Ivoirien et de renforcer l'action sociale afin que le soutien de l'Etat de Côte d'Ivoire aux populations soit bien perçu et ressenti», a expliqué Sidi Touré.

Le ministre - porte-parole a, par ailleurs, fait remarquer que c'est un gouvernement de 41 ministres et 7 secrétaires d'Etat. En outre, il a dévoilé que certains secrétaires d'Etat ont été nommés en dédoublement de fonction afin de toucher le vécu quotidien et principal des Ivoiriens aussi bien au niveau agricole que sécuritaire. « Nul n'est censé ignorer que la situation sécuritaire est assez fragile dans la sous-région du fait des attaques terroristes de part et d'autre », a-t-il justifié.

Concernant le reproche fait par certains sur le nombre élevé des membres du gouvernement, le ministre Sidi Tiémoko Touré a martelé : « Tant que l'objectif est d'améliorer le quotidien des Ivoiriens, je pense que nous ne serions être objet de ces observations qui ne se justifient pas. Parce que nous travaillons pour les Ivoiriens. Je pense qu'ils attendent de nous voir à l'œuvre. Nous n'avons pas d'ailleurs attendu ce gouvernement pour commencer à travailler. Il y a des résultats, mais il faut aller au-delà de ce qui a été déjà obtenu de sorte à impacter les plus pauvres et ceux qui sont le plus éloignés de la capitale.

C'est ce qui justifie les moyens que nous nous donnons pour atteindre ces objectifs ». Rappelons que depuis sa nomination en qualité de Premier ministre, chef du gouvernement, le 10 janvier 2017, Amadou Gon Coulibaly a proposé trois gouvernements au président de la République. Le gouvernement AGC 1 de janvier 2017 à juillet 2018 ; AGC 2 de juillet 2018 à septembre 2019 et AGC 3 depuis le 4 septembre dernier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.