Congo-Brazzaville: Prix de l'innovation numérique - Léon Juste Ibombo lance l'appel à candidature

Le ministre des Postes, des Télécommunications et de l'économie numérique a officiellement annoncé l'ouverture de l'appel à candidature du concours destiné aux jeunes dont l'âge varie entre 18 et 29 ans.

L'annonce a été faite, le 6 septembre, à Brazzaville, lors d'un point de presse. En effet, le prix de l'innovation numérique concerne les domaines définis dans le cadre de la vision Congo digital 2025, notamment l'e-gouvernement, l'e-citoyen et l'e-business considérés comme les piliers de la cyberstratégie nationale.

Lancé en partenariat avec le géant mondial de la technologie, Huawei, ce prix permet aux jeunes de développer leurs connaissances en technologie de l'information et de la communication (TIC), de promouvoir la culture de l'innovation et de l'entrepreneuriat. « Un appel à candidature est lancé, dès ce jour 6 septembre 2019, pour permettre aux jeunes de concourir. Le dossier de candidature sera diffusé en ligne via le site du ministère des Postes, des télécommunications et de l'économie numérique, www.postetelecom.gouv.cg », a affirmé Léon Juste Ibombo.

Les candidats pourront s'inscrire soit en ligne, soit déposer leur dossier au ministère. Les huit meilleurs projets innovants dans le domaine du numérique gagneront le prix "Seeds for the futur 2019" de Huawei et profiteront d'un renforcement de capacité en Chine, à Shendzen. Avant leur départ pour la Chine, ces huit finalistes seront présentés à l'atelier de multipartite sur la réduction de la fracture numérique en matière d'innovation que le Congo organisera du 14 au 18 octobre, en partenariat avec l'Union internationale des télécommunications.

Léon Juste Ibombo a profité de ce point presse pour rappeler que plusieurs vides juridiques concernant le domaine du numérique ont été comblés par les lois adoptées par le parlement congolais. Il s'agit particulièrement de la loi sur la protection des données à caractère personnel ou de la loi portant création de l'agence nationale de sécurité des systèmes d'information. Sur la première loi, l'orateur a précisé que le citoyen congolais peut désormais porter plainte au cas où son nom, son prénom, sa photo, une vidéo, un extrait sonore ou un numéro social le concernant serait mis sur internet sans son consentement.

« Le ministère dont nous avons la charge a entrepris la mise en place et le renforcement de l'arsenal législatif et juridique du secteur de l'économie numérique. C'est ainsi que cinq projets de lois ont été présentés », a signifié Léon Juste Ibombo, avant de noter que la transformation digitale actuelle influence structurellement tous les secteurs d'activités.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.