Ile Maurice: Enceinte de son petit ami, une mineure ne veut pas porter plainte

8 Septembre 2019

Elle n'avait que 13 ans lorsqu'elle a eu des relations sexuelles pour la première fois. Cette ado, aujourd'hui âgée de 15 ans, est enceinte. Elle s'était rendue au bureau de la Family Welfare and Protection Office de la Child Development Unit (CDU) de Souillac, en compagnie de sa mère, pour donner une déposition. Toutefois, l'adolescente, habitant la région de Souillac, ne souhaite pas que la police entame des actions contre le jeune homme avec qui elle avait eu des rapports sexuels pour la première fois ou encore contre celui qui est le père de son enfant, de qui elle est amoureuse.

Mais, au final, c'est un officier de la CDU qui a porté cette affaire à la police de Souillac, vendredi après-midi. Dans sa déposition, cette femme de 25 ans a expliqué les circonstances dans lesquelles l'adolescente avait rapporté ce cas de relations sexuelles avec une mineure de moins de 16 ans. Elle raconte que la victime avait porté plainte le mercredi 20 août.

Élève dans une école de formation du Mauritius Institute of Training and Development, la jeune fille avait relaté dans sa déposition qu'au mois de septembre 2017 et en septembre 2018, elle avait eu des rapports avec un Portlouisien âgé de 25 ans. Cela se serait déroulé sur la plage publique de Telfair, à Souillac. Cette année, elle dit avoir eu des relations sexuelles sur la même plage avec son petit ami de 17 ans, qui habite le village de Batimarais. Elle est enceinte du jeune homme.

L'adolescente, qui n'a pas encore débuté de traitement médical, a alors déclaré aux enquêteurs qu'elle ne veut pas faire de ce cas une affaire de police.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.