Tunisie: Présidentielles 2019 - Abdelfatteh Mourou à Kairouan s'engage à lancer les projets encore en stand-by dans la région

Kairouan — Abdelfatteh Mourou, le candidat d'Ennahdha aux élections présidentielles anticipées s'est engagé à œuvrer pour lancer les projets encore en stand-by dans la région de Kairouan, s'il remporte les élections et deviendra le prochain président de la Tunisie.

Lors d'un meeting, dimanche, à la Place de Bab Jalladine à la ville de Kairouan, Mourou a évoqué au nombre de ces projets celui de l'autoroute Tunis-Kairouan-Gafsa, le projet des voies ferrées et le projet de l'Hôpital universitaire.

Le candidat du mouvement "Ennahdha" à la présidentielle s'est dit mécontent de l'état de l'ancienne médina de Kairouan, dont "les bâtiments sont délaissés et menacés d'effondrement".

"La première capitale de l'Islam en Afrique du Nord ne bénéficie pas d'un monument scientifique qui

permet de réhabiliter sa réputation de ville siège de L'Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts, connue sous le nom de Beït El Hikma", a-t-il dit.

Abdelfattah Mourou a évoqué également au meeting de Kairouan le secteur agricole qui souffre, d'après ses dires de "gros problèmes, dont la rareté des ressources en eau, qui a rendu l'activité des agriculteurs de la région, plus difficile".

Il a promis, à cet effet, de mettre en œuvre "des mécanismes juridiques qui pourraient relancer l'agriculture dans la région, sédentariser les jeunes dans les terres domaniales et les aider à créer leurs projets".

Dans son discours, Mourou est aussi revenu sur la question de la souveraineté affirmant que "La Tunisie appartient aujourd'hui aux Tunisien et non aux étrangers. Il est vrai que nous sommes ouverts à nos voisins, mais la Tunisie doit rester souveraine".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.