Guinée: Beyla - Conflit ouvert entre le préfet les citoyens

8 Septembre 2019

Des jeunes de la préfecture de Beyla risque de demander bientôt le départ de leur préfet Mohamed Lamine Cisée.

Tout est parti selon notre source d'information quand le préfet a décidé d'ordonner l'arrêt de deux jeunes opposants lors de la formation des démembrements de la CENI qui se passe actuellement dans le pays.

« Le préfet de Beyla avait interpelé deux éléments de l'opposition qui étaient venus pour la formation dans le cadre des démembrements de la CENI.

Selon l'argument du préfet que c'est parce qu'il y a eu des affrontements pendant les élections communales entre les militants que ceux-ci étaient responsables de ça. Tandis que ce problème est déjà réglé.

Que cela ne tienne, nous considérons ça comme des intimidations et cela ne passera pas », nous a indiqué un leader d'opposition Abdoulaye Kourouma, président du RRD.

Poursuivant son intervention, il a souligné un cas qu'il trouve surprenant : « le maire de la commune de Beyla, Djiba Donzo même est allé vers le préfet Mohamed Lamine Cissé pour intervenir.

Il a demandé une mise à la disposition des gens pour qu'ils essayent de voir ce qui a été perdu et qu'est ce qui est récupérable.

Il paraitre que le préfet a dit au maire, vous savez chez vous ici à Beyla, il n'y a que des malhonnêtes et des menteurs.

Le maire s'est énervé, ils se sont discutés, jusqu'à s'insulter même. C'est l'une des femmes du préfet qui est entrée entre les deux pour ne pas qu'ils se jettent l'un sur l'autre.

Suite à ça, j'ai appris que les jeunes ont demandé une réunion d'urgence ce vendredi soir pour statuer la situation des éléments de l'opposition arrêtés lors de la formation des démembrements de la CENI et analyser le comportement du préfet de Beyla face à l'opposition.

C'est devenu son habitude, insulter toute une communauté. Je suis sûr que ça va se solder à la tenue d'une manifestation, des meetings pour demander la libération des gens et son départ », a-t-il expliqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.