Guinée: Discours à la nation - "Alpha Condé a perdu la confiance du peuple", estime l'ONG AGUT

9 Septembre 2019
document

Le discours d'Alpha Condé le 4 septembre 2019 demandant au peuple de renouveler sa confiance en sa personne, est un discours chaleureux dont le contenu est vide. Il a déjà perdu la confiance de la population. Il est à la fin de son dernier mandat.

Son pouvoir a été un échec total, une déception et une honte pour la Guinée. Son mandat a été une extrême souffrance pour le peuple de Guinée. Quand il est arrivé au pouvoir il avait dit qu'il a trouvé un pays et non un Etat.

Le peuple croyait qu'il allait faire les fondements d'un Etat de droit. Mais 9 ans après, il n'a rien fait, l'Etat est de plus en déliquescence.

Pendant la campagne électorale en 2010, il avait dit "changeons la Guinée ensemble", les Guinéens sont de plus en plus divisés depuis son arrivée au pouvoir. L'ethnocentrisme s'est de plus implanté. Alpha Condé a fait le contraire de toutes ses promesses électorales.

Alpha Condé dit souvent qu'il y a eu tout moment de manifestations pendant son premier mandat. Mais pourquoi y a-t-il eu des manifestations ?

Pour nous c'est la violation des lois par le pouvoir qui a engendré cela. Quand les lois sont respectées, il y aura moins des manifestations, du coup moins d'instabilité.

Il parle de l'électricité que les Guinéens n'en ont toujours pas. Des milliards de dollars ont été investis dans ce secteur alors que les Guinéens passent la nuit dans l'obscurité.

Des surfacturations ont été faites dans la construction des barrages hydro-électriques notamment Kaleta et Souapiti. Tout le monde se rappelle des centrales thermiques brésiliennes où le fils du Chef de l'Etat était impliqué.

On tient les rênes du pouvoir pour servir le peuple et non se servir pour assouvir ses intérêts égoïstes.

En aucun cas, le peuple ne peut lui renouveler sa confiance car il est à son second et dernier mandat, au-delà même d'une seconde il devient un président illégitime. Et aucun Guinée en aucun cas ne se soumettra à son autorité.

Par ailleurs nous exhortons le pouvoir d'arrêter de mentir à l'opinion nationale et internationale disant que le peuple voudrait une nouvelle constitution. Le pays est confronté à divers drames et des innombrables problèmes.

Les partisans du pouvoir disent de laisser Alpha Condé finir son travail. Ils doivent savoir que l'Etat c'est la continuité. Notre constitution est claire, tout Guinéen peut prétendre dirigé le pays.

Il y a des millions de Guinéens qui sont capables de diriger ce pays. Il n'est nullement mentionné dans la constitution que la popularité d'un Président conduit à ce qu'il soit désigné un Président à vie. Certains disent aussi qu'il se porte bien et en bonne santé.

C'est une manière pour eux de cacher la maladie et les nombreuses crises dont est victime le Président de la République.

Le peuple n'a jamais dit qu'il est malade, dire qu'il se porte bien c'est de montrer qu'il est malade. Et même dans la constitution il n'est nullement dit que quelqu'un qui est en bonne santé doit rester au pouvoir à vie.

Nous affirmons et réaffirmons qu'au-delà de son dernier mandat, Alpha Condé sera un citoyen ordinaire. Le jour où il va annoncer un référendum, ce jour-là sera la fin de son pouvoir. Et il assumera la responsabilité de toutes violences meurtrières qui en découleront.

Pour éviter cela, il doit organiser une alternance paisible pour sortir par la grande porte de l'histoire.

Nous appelons toutes les forces vives de la nation à s'unir et mener le combat contre l'impunité, les violations de nos lois et les violations des droits humains. Nous invitons le peuple à mener la lutte pour une véritable démocratie dans un Etat de droit.

Vive la Guinée !

Vive la paix !

Vive l'unité nationale !!!

Fodé Diakité

Président de l'Association guinéenne pour l'unité et la transparence (AGUT)

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.