Angola: Des victimes de la sécheresse reçoivent 250 tonnes de biens

Luanda — Quinze camions transportant 250 tonnes de biens divers ont quitté vendredi Luanda pour la province de Cunene, pour appuyer les victimes de la sécheresse dans cette région, une action du secteur social du Président de la République.

Parmi les biens figurent le riz, la semoule de maïs, l'huile, le lait concentré, des savons, des vêtements usés et des couvertures.

Pour faire parvenir ces respectifs produits aux destinataires, le secteur social du Président de la République a attribué cette responsabilité à la Commission nationale de protection civile et incendies.

Dans les prochains jours, des biens divers seront également envoyés aux victimes de la sécheresse dans les provinces de Namibe et de Cuando Cubango.

Jusqu'en mai de cette année, les six municipalités de la province de Cunene, notamment Cuanhama, Namacunde, Curoca, Ombadja, Cahama et Cuvelai, enregistraient 857.443 personnes et un millions 100 bovins touchés par la sécheresse.

Comme conséquence de ce phénomène, la province de Cunene a déjà enregistré la perte de 26.267 animaux dont des bovins sont (les plus représentatifs), des porcins et des caprims.

Dans ce contexte, l'Exécutif a pris des mesures d'urgence et structurelles en vue d'atténuer la situation dans un bref délai.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.