Madagascar: Behoririka - Un commerçant arrêté pour vente de produits périmés

Grosse prise de la Police. La semaine dernière à Behoririka, un ressortissant étranger a été arrêté par le service central de lutte contre la corruption (SCLCC) de la Police à Anosy.

Il est poursuivi pour commercialisation de produits périmés. Ce service est intervenu suite à un renseignement émanant des personnes de bonne volonté sur l'existence d'un marchand en train de vendre de couches culottes périmés au marché d'Ambodin'Isotry. N'ayant pas minimisé cette information, des policiers ont ouvert l'enquête en se rendant sur les lieux, le jeudi 06 septembre. Un homme a été surpris en possession d'une certaine quantité de ces marchandises suspectes qui ont été saisies sur le champ. Interpellé, cet individu a dénoncé son fournisseur qui détient une boutique à Behoririka où il a pu s'en procurer à bon marché avec 8 .000 à 10 .000 ariary le paquet.

Le jour-même, des éléments du SCLCC ont procédé à la perquisition de l'endroit cité. 230 paquets de couches culottes suspectes ont été découverts. Le propriétaire a alors été déferé au Parquet, il est placé en détention préventive en attendant son procès dont la date reste encore déterminée. Ce résultat de l'action de la Police permet de dire que le marché malgache risque de devenir des lieux d'écoulement des produits impropres à la consommation. En effet, ce fait doit éveiller l'attention des consommateurs ainsi que celle des autorités concernées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.