Madagascar: AVG - Des tortues « radiata » vendus aux enchères via Facebook

Un individu a été arrêté grâce à la collaboration entre cette plateforme et les autorités compétentes.

L'Alliance Voahary Gasy a dénoncé une pratique de ventes aux enchères de tortues « radiata », une espèce en voie de disparition sur facebook. Cela fait suite à un appel anonyme au niveau de la ligne verte 512 de cette plateforme des organisations de société civile œuvrant pour l'environnement. Une opération a été ensuite coordonnée par la division de la Cybercriminalité au niveau du service de la Police, la direction régionale de l'Environnement et du Développement Durable- Analamanga et Alliance Voahary Gasy, pour interpeller la personne titulaire du compte facebook. Celui-ci a essayé de vendre aux enchères deux tortues « radiata » sur plusieurs groupes de vente dans ce réseau social. Un individu a été ainsi arrêté par les éléments des forces de d'ordre.

Recrudescence des trafics. Il a été pris en flagrant délit de détention, de transport et de vente de cette espèce intégralement protégée qui est d'ailleurs inscrite dans l'annexe I de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction). Son déferrement aura lieu ce jour au tribunal d'Anosy, d'après le communiqué de l'AVG. Depuis ces derniers temps, cette plateforme reste préoccupée par la recrudescence des trafics des espèces faunistiques menacées d'extinction à Madagascar. Des ventes d'animaux en voie de disparition comme les tortues se font entre autres, sur les réseaux sociaux au vu et au su de tout le monde. L'AVG condamne ainsi toute forme de trafics comme le braconnage et le commerce illégal des produits de la faune et de la flore sauvages de la Grande île. En effet, cela menace la survie des espèces endémiques dans le pays, notre biodiversité et même le développement économique de notre pays, d'après toujours les informations publiées par l'AVG.

Ligne gratuite 512. Par ailleurs, l'Alliance Voahary Gasy exhorte tous les citoyens de signaler toute vente, toute transaction douteuse et tout transport de produits d'espèces protégées ainsi que tout acte d'exploitation illicite des ressources naturelles auprès des autorités compétentes ou via la ligne verte 512. C'est une ligne gratuite mise en place par l'AVG à toute personne désirant contribuer à la lutte contre l'exploitation illicite des ressources naturelles de Madagascar. Les appels seront confidentiels, a-t-on conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.