Madagascar: MINFOP - Rappel à l'ordre par la ministre

Le ministère du Travail, de l'Emploi, de la Fonction Publique et des lois Sociales s'engage dans la lutte contre la corruption, et ce en application de la vision de développement initiée par le président de la République et celle du « Velirano » N°3 qui consiste à asseoir une Administration loin de la corruption.

L'objectif de l'engagement fort de ce département ministériel dans cette lutte s'inscrit également dans la mise en œuvre de la Politique Générale de l'Etat qui exige des résultats touchant directement la vie du peuple. C'est dans ce cadre que dans un communiqué en date du 06 septembre 2019, le ministre du Travail, de l'Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales Gisèle Ranampy rappelle aux usages que tout service fourni par son département est et demeure gratuit jusqu'à la sortie d'autres dispositions règlementaires qui y seront contraires. Cette gratuité concerne notamment la délivrance des permis de travail pour les étrangers, qu'ils soient salariés dans la capitale ou dans les régions et la délivrance des équivalences administratives des titres et des homologations.

Zéro tolérance. Dans l'accomplissement de sa mission, le ministère du Travail, de l'Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales choisit comme mot d'ordre « Zéro tolérance pour la corruption ». « Les sanctions seront sévères pour ceux qui enfreignent ces règles. », prévient la ministre Gisèle Ranampy dans son communiqué. Bref, la lutte contre la corruption s'intensifie au ministère du Travail, de l'Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales. Reste à savoir si les autres départements ministériels et Institutions de l'Etat s'y mettent également. Dans le discours qu'il a prononcé avant-hier au Palais d'Iavoloha, le pape François a mis l'accent sur la nécessité de la lutte contre la corruption si l'on veut développer le pays. A rappeler que l'Administration publique malgache est gangrenée depuis longtemps par la corruption. Un fléau qui constitue un obstacle majeur à la réussite des efforts du développement socio-économique.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.