Cameroun: Trafic - Transport illégal de munitions par Général Voyage

9 Septembre 2019

La cargaison suspecte en provenance de Yaoundé, à destination de Douala était soigneusement dissimulée dans la soute à bagages d'un bus de cette compagnie. L'opération mixte a ainsi permis de saisir 9 cartons illicites de munitions.

Les faits se déroulent dans la nuit du 2 au 3 septembre 2019, au poste de Nomayos, banlieue de Yaoundé, sur l'axe lourd Douala-Yaoundé. Dans le cadre d'un contrôle mixte gendarmerie/police/douanes camerounaises, 9 cartons de 25 munitions chacun conditionnés dans 2 colis, ont été interceptés par les éléments de contrôle de ces deux institutions, déployés sur la Nationale n°3. Le colis en provenance de Yaoundé était expédié à destination de Douala, au profit du nommé Aboubakar Aminou. «Ce qui a attiré l'attention des agents, c'est le comportement du chauffeur qui a refusé d'obtempérer à une injonction de s'arrêter de la gendarmerie en tentant de fuir mais a été stoppé net par la herse», renseigne une source proche de l'opération.

Le chauffeur en l'occurrence est employé à l'agence de voyage «Général Voyage» dont le conducteur refusait de se soumettre à un contrôle mixte d'identité des passagers par la gendarmerie et la police nationale, puis à une fouille de soute par les éléments des Douanes camerounaises. «Après une fouille systématique, nos agents sont tombés sur deux colis suspects et après l'ouverture desdits colis, il s'est avéré que c'était des munitions», révèle un agent des Douanes camerounaises.

Le chauffeur de la compagnie de voyage incriminé et les munitions saisies ont été mis à la disposition des forces de l'ordre compétentes: « pour l'heure, les auditions se poursuivent à la gendarmerie pour déterminer les auteurs de la transaction. Pour le moment, les seuls indices en notre possession, sont les deux noms des expéditeurs et destinataires avec leurs numéros de téléphones tels qu'inscrits sur les colis», d'après un gendarme.

L'enquête désormais ouverte, plusieurs questions fusent : le chauffeur de l'agence «Général Voyage» avait-il connaissance du contenu du colis saisi? Cette agence de voyage est-elle exposée à une sanction du fait de la gravité de l'infraction? Les forces de l'ordre viennent-elles de démanteler un des maillons d'un réseau criminel? A combien s'élèvent les droits de déclaration de douanes compromis, etc.

La saisie de Nomayos succède à une précédente opération effectuée le 18 août 2019 au Port de Tiko, dans le département du Sud-ouest. La cargaison provenait du Nigéria voisin à destination de Bamenda: 1500 munitions de chasse dissimulées dans des cartons de bonbons. Mais qui selon, des sources militaires, «n'étaient pas destinées à la chasse».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.