Congo-Kinshasa: Confiscation du passeport de Salomon SK Della - Le PND/Nord-Kivu dénonce une main noire dans le blocage du dossier

9 Septembre 2019

La fédération Nord-Kivu du parti « Parti national pour la démocratie et le développement (PND) a, au cours d'un point de presse tenu le 5 septembre 2019 à Goma (Nord-Kivu), exigé la restitution, »sans condition », du passeport confisqué de Salomon IDI KALONDA SK DELLA, président national de PND. Il a, par la même occasion, dénoncé l'injustice dont serait victime ce conseiller principal de Moïse Katumbi Chapwe.

Lancer la campagne dite » je suis Salomon , j'ai droit à mon passeport », c'était le motif principal de la tenue du point de presse à travers lequel le bureau de la Fédération Nord-Kivu du PND a éclairé la lanterne de l'opinion' sur cette question qui ne trouve pas réponse jusqu'à ce jour.

» Nous avions voulu faire comprendre à la population Congolaise que nous, membres de PND, réclamons le retour de notre président national. Que son passeport lui soit restitué. Il y a une main noire qui bloque ce dossier puisque, Salomon SK Della est le conseiller principal de Moïse Katumbi, un poids politique du pays. Ils savent qu'il est stratège en politique et un cerveau moteur du système Katumbi. C'est pourquoi, il fait peur aux autres. Ce n'est pas normal que, jusqu'à l'heure actuelle, que notre président national du parti ne soit pas remis dans ses droits. Nous réclamons la restitution de son passeport pour qu'il revienne exercer son travail politique au Pays. C'est un droit réservé à tout citoyen congolais. Il y a des gens qui ont confisqué illégalement son passeport et il y a une main noire politique qui bloque ce dossier », a déclaré Maris Mambo, président fédéral Nord-Kivu de PND, au cours d'un point de presse qu'il a animé le 5 septembre dernier.

Problème de Nationalité ?

De son côté, le secrétaire exécutif en charge des Associations et cultes au sein de la de PND/Nord-Kivu, a rappelé que le 2 juillet 2019, lors de son passage à Bunia (en Ituri), le Président de la République, Felix Antoine Tshisekedi avait évoqué devant la presse cette question, tout en reconnaissant la nationalité Congolaise de Salomon SK Della.

« Il avait promis de s'impliquer personnellement sur la question afin que son passeport lui soit restitué. Mais hélas! Jusqu'aujourd'hui, le dossier est sans suite. Nous rappelons parce que dans les jours qui viennent, nous allons mener des actions sur terrain quant à ce. Ce qui est vrai est que beaucoup de gens ont bénéficié des avantages de Salomon SK Della comme conseiller de Moise Katumbi, dans la lutte de l'opposition qui a conduit à la tenue des élections en décembre 2018. Aujourd'hui, ces gens se retrouvent dans les affaires politiques et ne cautionnent pas voir notre président national de PND retourner travailler librement aux côtés de Moise Katumbi. Il devient un témoin gênant car, il peut à lui seul déjouer le complot de tout un système conte la RDC« , a ajouté Omar Matandiko Grâce.

Par ailleurs, le PND/ Nord-Kivu a annoncé aussi que dans les prochains jours, il va organiser des marches pacifiques et des sit-in à Goma pour rappeler au Président de la République son implication dans ce dossier afin que Salomon SK Della retrouve ses droits et que le passeport lui soit délivré. Des actions qui débuteraient dès le 15 septembre prochain, selon les organisateurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.