Cote d'Ivoire: Rentrée scolaire 2019-2020 - Des élèves dans les classes, d'autres encore à la traîne

9 Septembre 2019

Ce lundi 9 septembre 2019, c'est la rentrée scolaire 2019-2020. La ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et la Formation professionnelle, Kandia Camara, comme à l'accoutumée, a visité certains établissements à Abidjan.

L'objectif était de se rendre compte de l'effectivité du démarrage des cours dans les écoles secondaire, primaire, confessionnelle et technique.

Au nombre des écoles visitées par la première responsable de l'Education nationale, figurent, entre autres, l'Institut Mahama Cissé Sabil Nadjah, une école confessionnelle et le Centre de perfectionnement aux métiers de la mécanique et de l'électricité (Cpmme), tous des établissements situés à Koumassi.

Dans ces écoles, le personnel administratif et les enseignants, tous mobilisés pour la circonstance, étaient au rendez-vous. Dans les salles, les élèves ont dit leur joie de retrouver leurs instituteurs et professeurs.

« Les examens de fin d'année se préparent depuis le premier jour de classe. Il est important que les cours démarrent ne serait-ce que par les révisions.

Vous savez, une année réussie est une année où le programme scolaire, le quantum horaire, les évaluations et les dates des vacances ont été respectés », a déclaré la ministre tout en « saluant les acteurs du système éducatif qui ont compris l'importance du respect du calendrier scolaire ».

Quand dans certaines écoles comme le lycée moderne Djédji Amondji d'Adjamé, la rentrée est effective, dans d'autres établissements par contre, les parents traînent encore les pas.

A l'intérieur du pays, notamment au lycée moderne de Buyo, c'est ce lundi que le personnel tient sa réunion de rentrée.

Cette étape sera suivie du lancement des inscriptions. « Si les inscriptions débutent demain mardi, il faut au moins deux semaines pour que les élèves des classes d'examen entament les cours.

Les élèves des classes intermédiaires, eux, commenceront les cours certainement début octobre », explique un enseignant, joint par fratmat.info, sous le sceau de l'anonymat.

Comme justification à cette lenteur, notre interlocuteur fait savoir que dans cette zone, la plupart des parents sont des planteurs. Ceux-ci attendent de vendre une partie de leur production de cacao, pour assurer la rentrée de leurs progénitures.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.