Sénégal: Le retour aux langues nationales, "option plus que nécessaire" (ministre)

Mbour — Le ministre de l'Education nationale, Mamadou Talla, a insisté sur l'importance d'un retour vers les langues nationales, faisant valoir les avantages d'apprendre dans "sa langue maternelle, sa première langue, ou celle parlée à la maison".

"D'importants travaux de recherche ont conclu qu'un enfant apprend plus vite et mieux dans sa langue maternelle, sa première langue, ou celle parlée à la maison.

Dans notre quête pour une éducation de qualité, il s'avère de plus en plus évident que le retour aux langues nationales est une option plus que nécessaire", a-t-il fait valoir.

Il lançait officiellement dimanche la 44ème semaine nationale d'alphabétisation, organisée cette année sur le thème : "Alphabétisation et multilinguisme : atouts et opportunités pour entreprendre".

Cette semaine nationale de l'alphabétisation, qui fait aussi la promotion des langues nationales et d'un développement durable profitable à tous, sera clôturée le 14 septembre prochain à Guédiawaye, dans la banlieue dakaroise.

Le ministre de l'Education nationale a souligné que dans cette volonté d'assurer à chacun une éducation de base de qualité, des efforts ont été consentis par les autorités sénégalaises avec la codification de 22 langues nationales.

Il a aussi relevé que près de trois millions de jeunes et d'adultes ont été enrôlés dans les classes d'alphabétisation ou dans les écoles communautaires de base.

"Aujourd'hui encore, des classes passerelles sont ouvertes dans les régions de Matam (nord), Dakar, Kaffrine (centre), Kédougou et Tambacounda (est) dans le cadre de la prise en charge des enfants hors école", a-t-il fait savoir, notant toutefois, que "malgré ces efforts, beaucoup reste à faire".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.